L'entreprise américaine Codaxus lance un dispositif pour inciter les automobilistes à respecter les distances de sécurité par rapport aux cyclistes. Une initiative pour favoriser la circulation à vélo dans les villes.

Le maintien des distances de sécurité entre véhicules ne nécessite qu’un boîtier

Aux Etats-Unis, les automobilistes doivent respecter une distance de sécurité avec les vélos de trois pieds (soit 91,4 cm) dans 26 Etats. Dans le cas contraire, ils s'exposent à une amende et/ou à un retrait de points sur le permis de conduire. En réalité, rares sont les automobilistes sanctionnés tant il est difficile pour la police de prouver l'infraction. L’invention de l'entreprise Codaxus pourrait changer la donne.

C3FT est un dispositif, composé d'un sonar et d'un écran, qui s'attache au guidon des policiers à vélos pour leur permettre de repérer les véhicules qui dépassent la distance de sécurité autorisée. Un détecteur ultrasonique mesure l'écart entre les automobilistes et les cyclistes et transmet l'information sur l'écran. Dès qu'une voiture est en infraction, un bruit retentit et la lumière de la diode se déclenche. Une caméra optionnelle enregistre également l'activité sur la route.

           

Un prototype a déjà été acheté pour 1400 dollars par l'association Friends of Outdoor Chattanooga, dans la commune du même nom au sud du Tennessee. Prêté à la police locale qui s’en sert dans les endroits jugés dangereux pour les cyclistes, l’instrument est aussi utilisé de manière pédagogique pour sensibiliser les automobilistes. Outre les forces de l'ordre, les chercheurs et les employés de la Ville chargés de la création des voies font également partie des utilisateurs potentiels du C3FT. L'intérêt principal de ce type d'innovations? Rendre les villes plus accueillantes et plus sûres vis-à-vis des vélos et lutter contre l'émission de gaz à effet de serre.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste