Un toit végétal et connecté pouvant exploiter les eaux de pluie. C'est le concept développé par une entreprise française pour répondre aux problèmes écologiques des grandes villes.

La maison se dote d’un toit intelligent et écologique

Les toits végétaux ne sont pas nouveaux dans le paysage urbain. En effet, cette technique, qui consiste à recouvrir d’un socle végétalisé une toiture, aurait vu le jour dès la période néolithique. Les avantages sont nombreux : une meilleur esthétique, protection de la biodiversité, amélioration de la qualité de l’air, mais également bâtiments plus intelligents car ce type de technique permet notamment le rafraîchissement des structures.

En France, des entreprises tentent désormais d’améliorer les techniques existantes : fini le mur ou tapis végétal et place aux toitures intelligentes autosuffisantes. C'est le cas notamment d'une entreprise spécialisée dans le domaine, Le Prieuré, qui a développé une toiture connectée, pilotée à distance à partir d’un smartphone, et qui permet de réguler le débit d'eau de pluie sur sa surface.

 

Composé d'une partie végétale supérieure, un bac inférieur d'une capacité de 90 litres va capter le surplus d'eau de pluie. Cette dernière est ensuite redistribuée vers la couche végétale grâce à l'effet de mèche (système de remontée capillaire). Par simple réchauffement, l'eau va alors s'évaporer. Grâce à des capteurs placés dans un « faux cactus », l'utilisateur pourra donc faciliter l'irrigation ou la vidange de son toit, ainsi que d’effectuer quotidiennement le suivi de ses performances. Une solution pensée pour la ville puisque des systèmes ont été installés à Paris et Lyon.

 
Rédigé par Djibril Soumah
Journaliste