Suites aux nouvelles directives de santé, un grand plan de modernisation de l’infrastructure a été lancé outre atlantique. Les fournisseurs de TIC se partageront la meilleure part du gâteau.

USA : Malgré les investissements, le secteur de la e-santé reste difficilement accessible

Une grande variété de mandats réglementaires et de changements doivent entrer en vigueur sous peu aux États-Unis. La pression sur les fournisseurs de soins et les organismes de santé privés ou public se fait sentir. Pour maximiser la valeur des investissements en TIC, ces acteurs ont besoin d’ajuster leurs solutions numériques en vue de prendre les meilleures décisions dans un secteur en forte évolution. L’institut Technology Business Research a mené une étude pour orienter les fournisseurs de solutions numériques dans un marché prometteur mais difficile. Applications de productivité, de business intelligence, base de données et analyse ainsi que la gestion des systèmes ont notamment été abordées.

Orienter les acteurs de l’IT vers les bonnes institutions

Si les investissements promettent d’être conséquents (on estime que ceux-ci devraient atteindre 34,5 milliards d’euros en Amérique du Nord l’année prochaine), le dédale administratif provoqué par la promulgation de nombreux textes rend difficile l’accès au marché. Ainsi, les entretiens menés par TBR avec les DSI des professionnels de la santé ont souligné l’importance de la connaissance du secteur à posséder pour les fournisseurs de TIC. Cette condition déterminera en effet la sélection des fournisseurs. Pour ce faire, l’étude informe entre autre sur le fait que les fonds de conformité réglementaire prennent la priorité absolue et comment les budgets seront répartis entre les dossiers de santé électronique, les dossiers médicaux électroniques ou encore la gestion des sinistres et des centres d’appels.

Une analyse en profondeur du secteur

Une vision à 360° du domaine d’activité semble nécessaire pour les décideurs  de l’IT afin de comprendre à la fois le comportement de leurs pairs ainsi que celui des professionnels de santé. Des plans stratégiques pourront ainsi être créés en conséquence de manière à cibler les bons acteurs. Ainsi les profils des utilisateurs finaux (early adopters, bureaucrates, réfractaires, passifs devant la technologie) ont été étudiés autant que les fournisseurs de solutions. En effet, plus de 30 fournisseurs ont été couverts parmi lesquels Accenture, Cerner, Citrix, HP, GE Healthcare, Lawson, IBM, McKesson , Microsoft, Oracle ou Salesforce.com. L’étude permettrait donc d’identifier les opportunités par acteurs de santé et par profil de décideurs. Différents scénarios d'achat compte tenu notamment de la hiérarchisation dans le processus de décision  ont été envisagés. De plus, des conseils quant au positionnement de son entreprise face à la concurrence peuvent être distillés grâce à une consultation gratuite de 30 minutes avec un consultant ayant pris part à l’étude.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste