Que Microsoft soit poursuivi en justice par d'autres éditeurs de logiciels ou par la Commission Européenne, ce n'est pas nouveau. Mais que la firme de Redmond s'attire les foudres des Indiens...

Que Microsoft soit poursuivi en justice par d'autres éditeurs de logiciels ou par la Commission Européenne, ce n'est pas nouveau. Mais que la firme de Redmond s'attire les foudres des Indiens Mapuches, voilà qui est plus inhabituel… En effet, les Mapuches, des Indiens vivant au sud du Chili, ont déposé plainte contre le géant américain qui aurait violé leur héritage culturel.
 
Microsoft souhaite développer un pack Windows en Mapudungun, la langue des Indiens Mapuches. Mis au courant de cette intention, les Mapuches accusent la firme de Redmond de piller leur identité culturelle en traduisant le système d'exploitation Windows sans leur accord. Les Indiens Mapuches ont ainsi fait parvenir une lettre à l'éditeur, l'accusant de "piratage intellectuel".
 
Microsoft avait déjà lancé une version de son système d'exploitation en Quechua, une langue d'Amérique du Sud, sans que cela ne déclenche le moindre problème.
 
Les Mapuches ont donc déposé plainte auprès d'un tribunal chilien. Le juge responsable de l'affaire devrait se prononcer sur la suite à donner d'ici deux semaines.
 
Si jamais les Mapuches remportent une victoire face à Microsoft, cela pourrait les aider dans leur combat pour que leur langue devienne officielle au Chili avec l'espagnol.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 27/11/2006)