Voilà une nouvelle réjouissante pour l'Europe! Selon une analyse de l'Observatoire Européen des Technologies d'Information (EITO), le marché des technologies de l'information...

Voilà une nouvelle réjouissante pour l'Europe ! Selon une analyse de l'Observatoire Européen des Technologies d'Information (EITO), le marché des technologies de l'information et de la communication (TIC) devrait croître de 3,1 % cette année et atteindre une valeur de 644 milliards d'euros.
 
Pourquoi une telle croissance ? "Un climat en général positif dans les entreprises, un meilleur développement économique et de nouvelles technologies de convergence numérique sont favorables aux investissements dans les TIC", explique Bruno Lamborghini, le président de l'EITO.
 
Ce sont les technologies de l'information (TI) qui dopent cette croissance avec une augmentation de 3,8 %, soit un volume de 305 milliards d'euros. En revanche, le marché des télécommunications enregistre une croissance un peu moins élevée avec 2,5 % et un volume atteignant les 339 milliards d'euros. Selon les experts de l'EITO, cette différence de croissance devrait continuer de s'accroître pendant l'année 2007.
 
Quels sont les pays européens qui connaissent la plus forte croissance sur le marché des TIC ? C'est l'Espagne qui arrive en tête, puisqu'elle devrait enregistrer une belle hausse de 5,2 %. Viennent ensuite le Royaume-Uni (3,3 %), la France (2,7 %), l'Italie (2 %) et l'Allemagne (1,6 %).
 
Concernant les technologies de l'information, c'est le marché des logiciels qui obtient la croissance la plus importante avec ses 6,3 %. Sur ce secteur, la demande est très élevée pour les infrastructures systèmes et les solutions de sécurité.
 
Le marché des services connaît également une croissance importante de 5,3 %. Ici, les moteurs de marché sont les services professionnels comme l'outsourcing, le conseil et l'intégration de systèmes. De nombreuses entreprises cherchent en effet à augmenter leur efficacité et leur productivité grâce aux fournisseurs de services TI.En ce qui concerne les télécommunications, les services de téléphones portables continuent d'augmenter de 3,8 % dans l'Union Européenne. En revanche, les services fixes de téléphones perdent 4,3 % cette année.
 
"La voix fait encore du "cash" mais n'est plus un moteur de croissance", analyse Bruno Lamborghini. "Le futur se trouve dans les services bande large, la télévision IP et le contenu en ligne tout frais".
 
Si le secteur des télécommunications connaît une croissance de 2,5 % c'est en partie grâce à la très forte augmentation de la demande d'Internet et de services de données. Les entreprises européennes implantées dans ce secteur enregistrent une progression de 10,6 % de leur chiffre d'affaires.
 
En outre, les entreprises européennes des TIC sont généralement bien équipées pour faire face à la concurrence mondiale."L'Union Européenne a de solides bases dans tous les domaines et un énorme potentiel de qualifications, culture, connaissances, innovation et créativité", selon Bruno Lamborghini.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 13/10/2006)