Selon une étude réalisée par IDC France, le marché français de l’infogérance (matérielle, applicative, systèmes distribués, réseaux et globale) atteint aujourd’hui 23,8 milliards de F, en progressio...

Selon une étude réalisée par IDC France, le marché français de l’infogérance (matérielle, applicative, systèmes distribués, réseaux et globale) atteint aujourd’hui 23,8 milliards de F, en progression de 13,5 % en 2001, après une hausse en 2000 de 11,8 %. IDC estime que l’essentiel du chiffre d’affaires généré par les acteurs repose sur des prestations autour des systèmes distribués et des applications, prestations ayant représenté plus de 60 % des revenus en 2001. L’infogérance représente 15 % du marché français des services informatiques 2001. Selon IDC, ce segment sera l’un des plus dynamiques du marché français des services informatiques en 2006. Selon différentes enquetes menées par IDC auprès des entreprises, ces dernières, notamment les grands comptes, ont gelé une partie des projets qu’elles comptaient mettre en œuvre au cours de 2001. Cette situation est due en partie aux incertitudes économiques quant à la croissance de l’économie française et mondiale. Les entreprises françaises doivent aujourd’hui faire face à des besoins d’exploitation de tout ou partie de leur système d’information. Deux solutions sont envisageables: la gestion en interne de l’exploitation et l’administration du système d’information, ou les recours à un prestataire externe prenant en charge ces prestations sur site client ou de manière externalisée. Dans un contexte de pénurie des ressources informatiques et télécoms et dans un souci d’optimisation des performances, les sociétés se tournent de plus en plus régulièrement vers l’infogérance, bien que le coté social soit encore un frein en France par rapport aux pays anglo-saxons. De plus en plus d’acteurs se positionnent sur ce marché, ou sur une partie de ce marché. Les grands acteurs de la distribution font ainsi leur apparition sur les prestations d’infogérance de systèmes distribués. Selon IDC, l’infogérance de systèmes distribuée devrait progresser plus rapidement que les autres segments du marché. De plus en plus d’entreprises sont aujourd’hui équipées d’un système distribué ou sont en train de passer d’un système centralisé vers un système distribué. Près de 30 % des entreprises de plus de 500 personnes, représentant plus de 80 % du marché de l’infogérance en valeur en 2001, ont eu recours en 2001 à des prestations d’infogérance (totale ou partielle), contre 26 % il y a un an. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 4/12/2001)