Selon une étude réalisée par IDC, le marché de l'ERP a connu en France en 1999 un ralentissement de sa croissance, + 17,6 %, portant les revenus licences à 1 991 millions de F. Cette chute est imput...

Selon une étude réalisée par IDC, le marché de l'ERP a connu en France en 1999 un ralentissement de sa croissance, + 17,6 %, portant les revenus licences à 1 991 millions de F. Cette chute est imputable à l'échéance du passage à l'an 2000. Toutefois, ayant compensé le tassement de leur activité licences par leur activité de services, les éditeurs d'ERP génèrent des revenus de 4,5 milliards de F (licences, maintenance et services) en hausse de 31,6 %. L'industrie est restée le principal client des éditeurs de progiciels ERP en 1999. Les entreprises du secteur industriel ont absorbé 62,3 % du marché des revenus licences. Toutefois, selon IDC, 14 % des entreprises industrielles avaient, début 2000, un ERP en projet, contre 37 % des entreprises du commerce et 28 % des entreprises de services. En 1999, les ventes de licences vers le secteur des Services aux Entreprises, en forte croissance, ont atteint 8,7 % du chiffre d'affaires licences du marché ERP Le Commerce de gros et de détail représente, pour sa part, 6,7 % du marché des ERP. Demeurant en retrait sur le marché des ERP, les Télécommunications, le Secteur Public et la santé, ainsi que la Banque/Assurance/Finance atteignent respectivement en valeur 6,2 %, 5,2 % et 4,7 % des ventes de licences. Le marché des grands comptes a généré en 1999, en valeur, la plus grande part de l'activité des éditeurs de progiciels de gestion intégrés, soit 29,7 % du chiffre d'affaires licences du marché. Face à un marché des grands comptes dont le taux d'équipement en ERP traditionnel est aujourd'hui élevé, les éditeurs de progiciels de gestion intégrée ont enrichi leur offre de nouvelles fonctionnalités complémentaires comme la Business Intelligence, le Customer Relationship Management, le Supply Chain Management ou l'eBusiness. Ces applications, associées à l'ERP, donnent naissance à l'ERP étendu ou X-ERP. En 1999, le marché en France du CRM a crû de 44,2 % (revenus licences), celui du Supply Chain de 36,7 % et le marché de la Business Intelligence (outils décisionnels de restitution des données), de 26,5 %. Le eBusiness, encore émergeant, semble, pour sa part, promis à un bel avenir dans les mois à venir. Selon une étude réalisée début 2000 par IDC, 40 % des entreprises françaises équipées aujourd'hui d'un ERP (CA supérieur à 500 millions de F) ont d'ores et déjà intégré une solution de Business Intelligence à leur progiciel de gestion intégré. Les trois quarts de ces entreprises devraient disposer, d'ici deux ans, d'une solution ERP étendue à la Business Intelligence. 71 % des entreprises auront, d'ici deux ans, intégré une solution de SCM à leur ERP et deux tiers disposeront d'une solution ERP étendue au CRM contre moins d'un quart en 2000. (Christine Weissrock - BNP Paribas - 3/05/2000)