Selon IDC, les ventes de micro-ordinateurs en France ont diminué au 2ème trimestre 2002 de 16,1 % en volume et de 9,1 % en valeur. Le marché total s’élève au cours du trimestre à 956 273 unités ...

Selon IDC, les ventes de micro-ordinateurs en France ont diminué au 2ème trimestre 2002 de 16,1 % en volume et de 9,1 % en valeur. Le marché total s’élève au cours du trimestre à 956 273 unités, contre 1 139 155 au 2ème trimestre 2001, pour un montant de 1,15 milliard d’euros, contre 1,26 milliard d’euros. Le marché des desktops, malgré une forte baisse des prix des produits sur le marché professionnel et le marché public, régresse de 21,9 % en volume par rapport au 2ème trimestre 2001 (700 653 unités, contre 897 455) et de 13,2 % en valeur (662 millions d’euros, contre 763 millions au 2ème trimestre 2001). Le marché des portables enregistre, en revanche, une progression de 9,1 % en volume (223 248 unités, contre 204 619 au 2ème trimestre 2001) et une légère baisse en valeur de 3,1 % (344 millions d’euros, contre 355 millions d’euros). Le marché des serveurs enregistre une chute de 12,7 % en volume (32 372 unités, contre 37 080) et de 2,5 % en valeur (145 millions, contre 149 millions) Selon les prévisions d’IDC, le marché des micro-ordinateurs en France devrait enregistrer une décroissance plus limitée sur l’ensemble de l’année. Bien que le 3ème trimestre restera toujours négatif par rapport au 3ème trimestre 2001, le 4ème trimestre connaîtra un fort rebord lié en partie à un renouvellement important du parc micro-informatique professionnel, notamment de la part des grands comptes. Le marché grand public devrait bénéficier, quant à lui, d’offres agressives et d’un rapport prix/performance avantageux. Sur l’ensemble de l’année, les ventes devraient atteindre 4,852 millions d’unités, en baisse de 5,5 % par rapport à 2001. Le nouvel HP, grâce à l’acquisition de Compaq, prend la tête du classement des constructeurs avec 28,4 % de parts de marché, malgré une baisse en volume de 29 %. Dell enregistre une croissance de 8,9 % par rapport à la même période de l’an passé et gagne près de 3 points en parts de marché (12,2 %). De son côté, NEC CI enregistre une décroissance de 16,8 %. Sa part de marché reste stable (9,5 %). IBM perd 34,4 % en volume. Sa part de marché passe de 10,1 % au 2ème trimestre 2001 à 7,9 % au 2ème trimestre 2002. Fujitsu-Siemens Computer enregistre une croissance de 32,7 % en volume et gagne 2 points de parts de marché (5,7 %). Pour la première fois, Sony fait son apparition dans le top 10 constructeurs. Sony enregistre une croissance en volume de 45,6 % sur le segment des portables et gagne 1,6 point de parts de marché par rapport à l’an passé sur ce segment. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 21/08/2002)