Les achats effectués par le biais d'équipements mobiles connaissent une croissance continue et illustrent la pénétration des habitudes de consommation mobile auprès de la population.

Le marché mobile néerlandais en pleine expansion
En quelques années, l'achat de produit sur Internet s'est vu de plus en plus normalisé en parallèle à l'augmentation des achats d'équipement mobile de la couverture réseau. De même, la sécurisation des paiements en ligne à permis de lever les derniers obstacles à l'achat mobile. Aux Pays-Bas, ce processus s'est vu accéléré extrêmement rapidement depuis le début des années 2010. Au premier semestre 2013 ce sont ainsi 2,3 millions de néerlandais qui ont effectué un achat en ligne via leur smartphone ou tablette, chiffre représentant une augmentation nette de plus de 50% en comparaison avec le premier semestre 2012. Fort de ce constat, le cabinet Blauw, en collaboration avec l'association de magasins Thuiswinkel, a cherché à mettre en lumière les tendances qui émergent, non plus seulement dans le e-commerce mais au sein de celui-ci dans le secteur particulier du m-commerce, le commerce mobile.
 

Le secteur vestimentaire conduit le m-commerce

Si l'augmentation du nombre d'achat est importante, c'est surtout la part prise en termes de volumes monétaires par le m-commerce qui s'avère significative. Au Pays-Bas, avec près de 550 millions d'euros au premier semestre 2013, et une croissance de 67% par rapport au semestre précédent, le m-commerce représente maintenant près de 11% du commerce en ligne. "Grâce à la forte hausse des ventes d'appareils mobiles, les consommateurs sont de plus en plus "always on", la boutique n'étant plus matérialisée il devient plus facile et plus rapide de passer par le biais du mobile" explique Frank Sibbel, Directeur associé de Recherche. Le m-commerce s'attache ainsi à des produits différents du commerce traditionnel, plus spécifiques. Auprès des acheteurs mobiles interrogés ce sont ainsi d'abord les vêtements à près de 40%, mais aussi les soins personnels, l'achat de matériel informatique et l'achat en ligne de billets d'avions autour de 20% qui sont les secteurs les plus influencés par le commerce mobile. Ces achats représentent tout de même un volume, s'il reste nettement moindre de par la nature des produits achetés, conséquent, avec en moyenne pour les clients environ 239€ dépensés sur le premier semestre 2013.
 

La tablette s'impose

Si le smartphone reste un vecteur très utilisé, c'est la tablette qui apparaît comme l'outil le plus utilisé pour le commerce mobile. "La tablette est souvent un remplacement pour l'ordinateur portable et est rapide et facile à utiliser. La commodité est le principal moteur des achats mobiles, le smartphone ou la tablette sont toujours à portée de main." avance Frank Sibbel. C'est principalement la taille plus importante de l'écran qui place ainsi la tablette devant le smartphone tout en restant mobile. On voit ainsi que les achats mobiles prennent une place de plus en plus importante dans le commerce en ligne, et plus généralement dans les habitudes de consommation néerlandaise. Comme l'énonce Jongen Wijnand, Directeur de Thuiswinkel, "Le commerce mobile va se développer dans les prochaines années et semble devoir devenir le principal moteur des dépenses de consommation en ligne." S'il subsiste encore des difficultés, notamment dans la déclinaison en ligne des supports d'achats ainsi que dans la qualité des services proposés, que ce soit application non supportée ou les sites défaillants, les commercants néerlandais semblent avoir pris conscience de l'enjeu. D'autant plus important que ce secteur devrait représenter plus d'1,2 milliards d'€ à la fin de l'année 2013.
Rédigé par Quentin Capelle
Journaliste