La croissance du marché du téléphone mobile ne sied guère à celle du PDA (Personal Digital Assistant), dont les ventes mondiales ont décliné de 0,2 % au troisième trimestre 2003. Le cabinet Gartne...

La croissance du marché du téléphone mobile ne sied guère à celle du PDA (Personal Digital Assistant), dont les ventes mondiales ont décliné de 0,2 % au troisième trimestre 2003. Le cabinet Gartner a comptabilisé huit trimestres consécutifs de baisse.

Selon Todd Kort, analyste de Gartner, l’industrie des PDA souffre de la stagnation de l’activité économique et de la demande des consommateurs : approximativement 70 % des PDA sont achetés par des particuliers. Autre raison de ce déclin, la compétition croissante du marché des téléphones mobiles, qui intègrent de plus en plus les fonctions de base du PDA : calendrier, répertoire, et autres outils personnalisables.

La baisse des ventes de PDA serait bien plus impressionnante (-13 % année après année) si les bons résultats de Hewlett-Packard (HP) n’étaient pas comptabilisés. Le constructeur a conquis 23,1 % de parts de marché sur ce segment au troisième trimestre 2003. Un succès dû principalement à la commercialisation de cinq nouveaux modèles après le lancement de Windows Mobile 2003, au mois de juin dernier, et à la commercialisation de mises à jour destinées aux équipements plus anciens.

Du côté des autres constructeurs, Palm a enregistré un déclin de 0,6 % de ses ventes, même s’il reste le leader mondial du marché, avec 34,2 % de parts. Sony occupe la troisième place, derrière HP, avec 10,1 % de parts. Le système d’exploitation de Palm (Palm OS) a reculé devant Microsoft Windows CE, qui continue de grignoter des parts de marché : le système d’exploitation pour PDA du géant du logiciel Microsoft équipe 42,3 % des PDA au niveau mondial, celui de Palm 46 %.

(Atelier groupe BNP Paribas – 19/11/2003)