Le marché des technologies RFID, qui inclut le matériel, les logiciels et les services qui leur sont associés devrait peser plus de 6 milliards de dollars en 2010, selon les analystes de...

Le marché des technologies RFID, qui inclut le matériel, les logiciels et les services qui leur sont associés devrait peser plus de 6 milliards de dollars en 2010, selon les analystes de Datamonitor. Soit un triplement de ses capacités par rapport à aujourd'hui. Sur l'ensemble du chiffre d'affaires dégagé par la technologie, 43 % devraient émaner de l'Amérique du Nord, 33 % de la zone Europe Middle East Africa (EMEA) et 21 % de l'Asie-Pacifique. L'Amérique centrale et l'Amérique latine ne devraient pas représenter plus de 3 % des revenus générés, à 185 millions de dollars. Les récentes adoptions par de grands distributeurs comme Wal-Mart (US), Tesco (GB) ou Metro (Allemagne) mais aussi par de grandes institutions comme le département américain de la défense ont véritablement consacré la technologie RFID ces derniers temps. Le coût des étiquettes RFID, principalement utilisées dans le secteur de la distribution, a représenté 25 % des dépenses totales en technologie RFID l'an passé. Il devrait perdre de l'ampleur pour ne plus représenter que 19 % du total en 2010. Les lecteurs RFID (29 % des dépenses en 2004) devraient à l'inverse progresser et représenter 32 % des dépenses totales de matériel RFID en 2010. En Europe, Datamonitor mise sur la Grande-Bretagne et sur l'Allemagne pour mener le marché des technologies RFID. En Asie-Pacifique, le Japon est aujourd'hui leader et sa part du marché mondial est deux fois plus importante que celle de la Chine. Ces prochaines années, l'archipel nippon devrait en revanche voir sa part de marché se réduire à 28 % en 2009 ce pendant que la Chine pèsera 33 % du marché à la même échéance et dépassera son voisin nippon. (Atelier groupe BNP Paribas - 27/05/2005)