Plus de 167 millions de combinés téléphoniques ont été vendus dans le monde au troisième trimestre 2004, selon les calculs du cabinet Gartner. En un an, les ventes ont donc progressé de 26 % et...

Plus de 167 millions de combinés téléphoniques ont été vendus dans le monde au troisième trimestre 2004, selon les calculs du cabinet Gartner. En un an, les ventes ont donc progressé de 26 % et toutes les régions du monde, le Japon mis à part, ont profité de cette croissance d'une année sur l'autre. Comme au trimestre précédent, la recette du succès ne change pas : cycle de remplacement des mobiles sur les marchés matures et fortes ventes sur les marchés émergents continuent d'assurer la croissance de l'industrie.Nokia revient, Motorola baisse... Du côté des fabricants, le finlandais Nokia a regagné du terrain et cumule ces trois derniers mois 30,9 % de parts de marché, loin devant son plus sérieux concurrent... C'est Samsung, ce trimestre, qui se place au second rang des constructeurs et dame ainsi le pion à l'américain Motorola. 13,8 % contre 13,4 % de parts de marché. Il faut dire que Samsung a proposé aux consommateurs une importante gamme de téléphones utilisant un large éventail de technologies. L'écart avec Motorola reste tout de même faible et les résultats du quatrième et dernier trimestre 2004 devraient être entourés d'un certain suspens autour de la place du second fabricant mondial. Motorola demeure tout de même leader sur son terrain, l'Amérique du Nord, et les analystes du Gartner estiment qu'il a toutes les cartes en main pour repasser devant Samsung au prochain trimestre. Derrière Motorola, Siemens a vu ses parts de marché baisser de 9,1 % au trimestre 2003 à 7,6 % ces trois derniers mois. LG a fait un bon trimestre (6,7 %) : il gagne la cinquième place, avec de bons résultats en Amérique du Nord et une bonne performance sur le marché de la 3G, et passe devant Sony Ericsson qui cumule 6,4 % de parts de marché. Analyse par zones géographiques… En Europe de l'ouest, des prix en baisse ont encouragé le remplacement par les consommateurs de leurs anciens mobiles. L'Amérique du Nord enregistre ce trimestre une croissance de 22,6 % : une performance principalement la conséquence de la politique des opérateurs qui ont mis l'accent sur des promotions de renouvellement auprès de leurs abonnés. L'Asie Pacifique a été moins homogène, du point de vue de ses performances : la croissance de la région est tirée par l'Inde, les Philippines et la Chine mais plombée par le Japon. Dans l'archipel, les ventes ont baissé de 12,8 % en un an. En Amérique du Sud, enfin, ce sont le Brésil et le Mexique qui tirent le marché : le téléphone portable est moins coûteux à l'achat. Dans la région, 17,2 millions d'unités ont été vendues au troisième trimestre : en un an, la croissance se chiffre donc à 66 % ! (Atelier groupe BNP Paribas - 01/12/2004)