Si localiser un individu pour lui proposer des opérations se popularise, cela reste encore peu évident dans les endroits non couverts par les réseaux mobiles. Entretien avec Arnaud Masson, fondateur et président d'Insiteo.

L’Atelier : quels usages peut-on envisager de la géolocalisation indoor ?

Arnaud Masson : Cette technologie est particulièrement intéressante à mettre en place dans les centres commerciaux où lors d'événements comme des salons professionnels, par exemple. Nous intervenons dans des lieux où les personnes peuvent avoir des problèmes de repérage. Ce système permet alors de trouver un exposant ou un commerçant et de s'y rendre facilement sans même utiliser la technologie GPS mais uniquement le Wi-Fi, ce qui permet d'utiliser la géolocalisation même s'il n'y a pas de réseau. Notre défi est de travailler sur la précision dans la géolocalisation des lieux ou des objets que le commerçant ou l'exposant veulent mettre en avant.

Est-il simple pour les développeurs d'intégrer ce système sur leur propre application ?

C'est essentiel aujourd'hui de donner la possibilité d'intégrer aux centaines de milliers d'applications déjà développées cette possibilité d'offrir un service de géolocalisation indoor. Par exemple, nous avons mis en place des API sur nos plates-formes, qui donnent la possibilité aux développeurs d'adapter leurs applications. Cela nous permet une diffusion plus importante de cette technologie sans que la communauté des développeurs ne soit dans l'obligation de travailler sur la refonte totale de leurs applications.

Comment le marché réagit-il à l'émergence de cette nouvelle technologie ?

Il décolle progressivement. La France se positionne particulièrement bien puisque les salons et quelques centres commerciaux commencent à utiliser ce service. Aux Etats-Unis en revanche, ce n'est pas tant la géolocalisation qui intéresse les annonceurs mais plutôt les services associés comme le couponing ou des jeux qui permettent de gagner des points sur le lieu de vente. Le jeu est en effet un marché porteur et associer ce contenu à de la localisation indoor ouvre ainsi de nouvelles perspectives aux marketeurs qui créent toujours plus de contenu interactif. Dans tous les cas, l'acceptation d'un tel service se fera avec l'arrivée de nouveaux concurrents sur le marché, et grâce à une évolution progressive dans les mentalités.