Après une première levée de fonds de 15 millions de F en décembre dernier, Maximiles, premier programme de fidélisation en ligne en France, vient de finaliser un second tour de table de 60 millions ...

Après une première levée de fonds de 15 millions de F en décembre dernier, Maximiles, premier programme de fidélisation en ligne en France, vient de finaliser un second tour de table de 60 millions de F auprès de Sofinnova, Innovacom, CIC Capital développement, (présents au premier tour) et de nouveaux investisseurs: la SPEF (Banques Populaires), la société belge d’investissement GIMV et Emmanuel Brizard, fondateur-PDG de Netvalue. Aujourd’hui, Maximiles compte 47 350 membres et regroupe plus de 30 sites partenaires récompensant et fidélisant leurs visiteurs et leurs clients par des points, les maximiles, échangés ensuite contre des cadeaux sur Maximiles.com. Plus de 100 sites partenaires devraient rejoindre le programme français d’ici la fin de l’année. Thomas Chatillon, DG et co-fondateur de Maximiles se félicite «depuis notre ouverture le 4 avril dernier, plus de 38 millions de maximiles ont été distribués par nos partenaires et par nous mêmes, plus de 1 900 cadeaux ont déjà été envoyés à nos membres». Maximiles offre aussi gratuitement à ses membres «l’Assurance Paiement Internet», valable dans le monde enter, sans frais ni formalité particulière. Elle offre des conseils juridiques oraux ou écrits, une assistance pour un règlement à l’amiable et le remboursement du paiement à distance ainsi que les frais d’opposition de la carte et, le cas échéant, des intérêts de découverts liés à cet abus (le tout à concurrence de 10 000 F/an). Cette assurance est fournie par AIG Services. Ces fonds vont lui permettre d’accélérer son développement international et d’assurer les nombreux projets de e-marketing que la société souhaite mettre en œuvre. Après l’ouverture du programme en Espagne le 14 septembre, d’autres ouvertures internationales vont suivre. Maximiles va également lancer un programme MaximilesPro, dédié aux professionnels. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 15/09/2000)