Smartphone, tablette, phablet... Les appareils mobiles sont au centre des préoccupations pour les développeurs d’applications. Une étude récente publiée par Pocket Gems indique que la qualité de l’écran a un impact sur les achats dans les jeux vidéos.

Un meilleur écran augmenterait les ventes de biens virtuels

L’écran d’un appareil mobile est un élément crucial pour le confort de l’utilisateur qui peut par conséquent passer plus de temps sur sa tablette ou son smartphone si celui-ci est de bonne qualité, que ce soit pour consulter ses mails, regarder des vidéos, ou faire du shopping en ligne. De fait, les constructeurs mobiles sont dans une course permanente au meilleur écran. Le Retina proposé par Apple en a été l’une des illustrations les plus réussies. Cependant, l’impact de l’écran sur le comportement du consommateur dépasse de simples questions de confort de l’oeil ; une étude effectuée par Pocket Gems établit un lien de cause à effet entre la qualité de l’écran et l’achat de bien virtuels dans les jeux mobiles. Ce n’est pas tout ; au delà de la résolution de l’écran, il semble aussi, selon une étude publiée par NPD, que sa taille influe sur la consommation de média sur les appareils mobiles.

La réussite des applications mobiles, dépendantes de la qualité des écrans

L’étude publiée par Pocket Gems compare les différentes générations d’iPhones, d’iPads et d’appareils Android et combien ceux-ci achètent de biens virtuels au sein d’applications de jeux comparativement. Sur Android par exemple, l’utilisateur d’un écran avec une résolution de 1280x720 a dix fois plus de chances de faire des achats dans ces applications de jeux que le possesseur d’un écran avec une résolution de 320x480 et deux fois plus que le possesseur d’un écran avec 640x480. Concernant les différents iPhones, la qualité de l’écran est aussi différentiante. L'iPhone 5 permet une rémunération près de trois fois supérieure à celle des iPhone 3GS par exemple. Ces statistiques sont déterminantes pour les fabricants comme pour les publishers de jeux vidéo ou d’applications mobiles plus généralistes ; ceux-ci doivent ajuster respectivement les propriétés de l’écran et l’architecture des applications mobile en fonction du public qu’ils souhaitent viser. Plus ces derniers prennent en compte cette variable, plus la conversion d’utilisateur à consommateur est importante.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                

La consommation de média et d’applications augmente aussi avec la taille de l’écran

La consommation de média et d’applications mobiles est croissante avec la taille de l’écran. Ainsi, selon une étude publiée par NPD, les ventes de petites tablettes ou grand smartphones - autrement appelés phablets - sont en forte hausse ces derniers mois. Ces nouveaux appareils engendrent nécessairement des modifications dans les pratiques des consommateurs. Notamment, en rapport à la taille de l’écran, on remarque que les utilisateurs d’appareils avec des écrans plus grands s’engagent davantage dans des activités média. Une étude de Kantar Worldpanel (2012), pointe que 19% des utilisateurs possédant un smartphone avec un écran inférieur à 3 pouces regardent des vidéos, et 65% de ceux possédant un appareil supérieur à 5 pouces le font. Ces différentes tendances s’avèrent décisive tant pour les développeurs d’applications que les fabricants d’appareils mobile.