Avec son centre d'innovation sud-américain, Big Blue veut aider les chercheurs et les sociétés de service à comprendre leurs besoins mutuels, et favoriser ainsi l'entreprenariat et la création de logiciels métiers.

Mexique : les futurs entrepreneurs rencontrent les besoins des entreprises

Les entrepreneurs deviennent une espèce courtisée, quelque soit la région du globe. En témoigne IBM qui vient d’ouvrir un centre d’innovation à Mexico avec l'ambition d’attirer à la fois les investisseurs, les développeurs, les universitaires et les entrepreneurs. L’idée est de développer des pôles d’innovation dans de nombreux domaines : finance, santé, commerce, administrations...Ce centre rejoint le réseau mondial de 39 autres pôles d’IBM présents dans 32 pays entre autres au Brésil, au Vietnam, aux Philippines, et en Afrique du Sud en l’espace de deux ans seulement.

Du côté des universitaires

Marianna Navarro, responsable du centre d’innovation à Mexico explique à l’Atelier que « le centre est un espace qui promeut la collaboration entre les éditeurs et les fournisseurs de logiciels, les universitaires et les développeurs ». IBM fournit de l’aide sous forme de formation et de plateformes de développement. « Nous offrons aux étudiants et aux codeurs, des programmes comme Academic Initiative et MydeveloperWorks ». Résultat : d’un côté les sociétés de services utilisent les universitaires pour développer des solutions industrielles et des systèmes d’intégration.

Transfert de compétences

De l’autre, les universitaires bénéficient des services qui les aident à mieux intégrer les besoins du marché et mieux comprendre comment résoudre les problèmes rencontrés par l’industrie. L'investissement n'est pas désintéressé : selon les analystes*, les dépenses en nouvelles technologies au Mexique devraient croître de 11 % en 2011, soit un chiffre d'affaire potentiel de 13,6 milliards de dollars.  Alors que les opportunités devraient augmenter, on s’attend à voir 80 % d’augmentation dans les logiciels mexicains, soit 2,5 milliard de dollars d’investissement Américain dans ce domaine.

*Mexico Information Technology Report Q1 2011 par Business Monitor International