Le CEO de Dell, Kevin Rollins, vient de démissionner et c'est Michael Dell qui reprend les commandes de l'entreprise qu'il avait créée en 1984 alors qu'il avait quitté son poste de P-DG il y a...

Le CEO de Dell, Kevin Rollins, vient de démissionner et c'est Michael Dell qui reprend les commandes de l'entreprise qu'il avait créée en 1984 alors qu'il avait quitté son poste de P-DG il y a trois ans, en 2004.
 
Si Michael Dell a pris la décision de reprendre les rênes de son entreprise, c'est peut-être pour aider Dell à redorer son blason. En effet, depuis ces derniers mois l'actualité du constructeur américain est parsemée de mauvaises nouvelles. Dell fait actuellement l'objet de deux enquêtes, l'une menée par la SEC, le gendarme américain de la Bourse et l'autre diligentée par la justice de l'Etat de New York, au sujet d'éventuelles irrégularités comptables commises depuis 2002. En outre, Dell a dû faire face à la concurrence constante de Hewlett-Packard sur le marché de la vente de PC et au recul de ses ventes pour l'année 2006.
 
"Dell a d'énormes opportunités devant lui", a déclaré Michael Dell dans un communiqué. "Je suis enthousiaste à propos de Dell 2.0 qui inclut notre objectif de fournir la meilleure expérience du côté du consommateur, de construire une forte présence mondiale dans le secteur des services entreprises et d'assurer que nos produits apporteront le meilleur à nos clients sur le long terme".
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 02/02/2007)