Selon IDC, le marché de la micro informatique enregistre au 3ème trimestre 2002 une progression en volume de 5,4 % avec 1 097 208 unités vendues (PC, portables et serveurs), contre 1 040 707 ...

Selon IDC, le marché de la micro informatique enregistre au 3ème trimestre 2002 une progression en volume de 5,4 % avec 1 097 208 unités vendues (PC, portables et serveurs), contre 1 040 707 au 3ème trimestre 2001. Les baisses de prix sur toutes les catégories de produits expliquent en grande partie cette croissance. Selon IDC, le chiffre d’affaires généré par ce marché s’élève à 1,181 milliard d’euros en baisse de 5 %, baisse atteignant plus de 10 % sur le segment des desktops. Au 3ème trimestre 2002, la demande est restée soutenue sur les segments des portables et des serveurs. IDC estime que les conditions de marché ne sont pas réunies pour une réelle reprise. Des potentiels de croissance liés à la mobilité et à un meilleur positionnement prix/produits existent néanmoins, notamment sur le marché des PME/PMI. Sur l’ensemble de l’année, IDC table sur une croissance négative en valeur, mais meilleure en volume sur la base d’un positionnement « prix » agressif de la part des acteurs. Concernant les acteurs, la part de marché d’Hewlett Packard reste stable : 24,7 %, contre 25 % au 3ème trimestre 2001. En seconde position des constructeurs en France, NEC enregistre une croissance en volume de 25,6 %, due essentiellement à un important contrat avec EDF. Très agressif sur les prix, Dell (3ème place) continue de gagner des parts de marché : 10,2 %, contre 8,5 % au 3ème trimestre 2001. De son côté, IBM (4ème place) continue de perdre des parts de marché (7,1 %, contre 8,4 % au 3ème trimestre 2001) et enregistre une chute en volume de plus de 10 %. Arrivant à la 5ème place, Fujitsu Siemens enregistre une croissance de 24,4 % en volume et gagne près d’un point en part de marché (5,9 %, contre 5 %). Pour sa part, Apple (9ème place au classement) perd 21,4 % en volume. Sa part de marché passe de 3,1 % au 3ème trimestre 2001 à 2,3 % au 3ème trimestre 2002. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 28/10/2002)