Selon une étude du cabinet IDC portant sur l'ensemble du premier trimestre 1999, la croissance mondiale en volume devrait atteindre 14,1 % par rapport à la même période de 1998. Les campagnes de pro...

Selon une étude du cabinet IDC portant sur l'ensemble du premier trimestre 1999, la croissance mondiale en volume devrait atteindre 14,1 % par rapport à la même période de 1998. Les campagnes de promotion qui se sont poursuivies aux Etats-Unis après les fêtes de fin d'année sur les segments d'entrée de gamme, le passage à l'an 2000 poussant les possesseurs de machines obsolètes à les remplacer et un accroissement de la demande pour les portables sont autant de facteurs ayant encouragé l'achat de PC. Outre le dynamisme des marchés nord-américain et européen, IDC relève des signes de reprise économique dans la zone Asie-Pacifique, à l'exception du Japon. Selon IDC, 103,2 millions de machines devraient être commercialisées en 1999, soit une augmentation de 14,9 % par rapport à 1998. Toutefois, conséquence de la concurrence, IDC ne prévoit qu'un chiffre d'affaires global de 178,4 milliards de dollars (1 074,79 milliards de F), soit une modeste croissance de 4,8 %. Selon le cabinet de recherche en marketing PC Data Corp, le prix moyen d'un poste aux Etats-Unis s'établissait au mois de novembre dernier à 992 dollars (un peu plus de 6 000 F), soit 7 % de moins que le mois précédent et 26 % de moins que le tarif moyen constaté un an auparavant. Le segment des machines à moins de 1 000 dollars représentait alors, pendant cette période, sur l'ensemble des ventes de PC réalisées outre-Atlantique, 59 % des ventes. Un tiers des machines commercialisées au détail coûtait moins de 800 dollars. Désormais, les offres de PC à moins de 4 000 F en France sont monnaie courante. Elles permettent ainsi l'avènement d'un véritable marché micro grand public, composé d'autant de clients potentiels pour les achats de périphériques. Selon IDC, les Etats-Unis devraient représenter au premier trimestre 1999 une part de 40 % sur le marché micro-informatique mondial, l'Europe de l'Ouest 26 %, la zone Asie-Pacifique 11 % et le Japon 9 % environ. (La Tribune - 11/03/1999)