Microsoft, le géant américain de la micro-informatique, annonce l’acquisition des droits d’une version du système d’exploitation Unix, développé par SCO Group ...

Microsoft, le géant américain de la micro-informatique, annonce l’acquisition des droits d’une version du système d’exploitation Unix, développé par SCO Group.

Grâce à ce partenariat, il devrait éviter de ne pas respecter les droits de SCO lors du développement de ses produits sous cette version d’Unix. L’éditeur SCO a attaqué IBM en mars sur un conflit de propriété intellectuelle autour du système Linux, dans lequel le numéro un mondial de l’informatique aurait intégré des fonctions Unix développés par SCO. L’éditeur réclame 1 milliard de dollars, tandis qu’IBM nie tout fondement de cette accusation.

SCO a envoyé la semaine dernière un courrier aux 1 500 premières entreprises mondiales pour leur signaler qu’utiliser Linux constituait une violation de sa propriété intellectuelle. L’éditeur a néanmoins choisi de n’attaquer que les futurs utilisateurs de Linux, et non ceux qui l’emploient actuellement. Il est en effet mis en difficulté par l’abandon progressif de son système d’exploitation Unix, au profit de Linux, un logiciel libre de droit. Par ailleurs, Windows parvient à conserver ses parts de marché.

Si SCO tente, de façon particulièrement agressive, de faire cesser l’utilisation du système Linux, Microsoft n’est pas en reste. Alors que, d’après le cabinet d’études D.H. Brown Associates, le système d’exploitation Linux serait presque aussi performant que les meilleures versions d’Unix, Microsoft se prépare à brader Windows pour ne laisser aucune chance au système open source. Le International Herald Tribune annonce ainsi que Windows pourrait, dans certains cas, être livré gratuitement.

(Atelier groupe BNP Paribas – 21/05/03)