Microsoft vient de publier la plus basse croissance de ses ventes sur les cinq dernières années. Jeudi, l'éditeur a fait part d'un chiffre d'affaires au troisième trimestre de son exercice...

Microsoft vient de publier la plus basse croissance de ses ventes sur les cinq dernières années. Jeudi, l'éditeur a fait part d'un chiffre d'affaires au troisième trimestre de son exercice 2004/2005 de 9,62 milliards de dollars , en hausse de 4,9 % sur un an, là où les analystes attendaient des ventes à hauteur de 9,83 milliards de dollars.

Côté bénéfice net , Microsoft affiche 2,56 milliards de dollars , contre 1,315 milliard de dollars un an plus tôt. Un bond important, qui s'explique par les fortes charges exceptionnelles liées à des litiges judiciaires qui étaient inscrites à ses comptes l'an passé à la même période.

Les diverses activités de Microsoft n'ont pas toutes évolué dans la même direction. L'activité liée à son portail Internet MSN a par exemple faibli de 4,5 % : les ventes MSN ont ainsi reculé à 534 millions de dollars. Dans la division Clients , qui vend l'OS Windows, le chiffre d'affaires n'a progressé que de 2 %, à 2,99 milliards de dollars . Les serveurs ont été plus performants, avec une hausse de 11,6 %, à 2,44 milliards , de leur chiffre d'affaires.

"Malgré un environnement mitigé pour les logiciels d'entreprise, le trimestre s'est avéré largement à la hauteur de nos attentes", a déclaré le vice-président responsable du contrôle des comptes chez Microsoft. Les analystes ne sont pas nécessairement de cet avis, même si le marché peut se rassurer à l'écoute des prévisions établies par Microsoft.

Des prévisions qui rassurent le marché...

L'éditeur table ainsi sur un chiffre d'affaires compris entre 10,1 et 10,2 milliards de dollars pour un bénéfice par action atteignant les 27 cents, au titre de son quatrième trimestre qui sera clos le 30 juin prochain. Et pour l'exercice suivant, Microsoft a promis une embellie de sa croissance sur les ventes : entre 43,4 et 44,1 milliards de dollars sur 2005/206 contre 40 milliards de dollars prévus sur la globalité de l'exercice 2004/2005.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/04/2005)