Thomson Multimédia. Détenue actuellement à 100 % par l’Etat, Thomson Multimédia va ouvrir 30 % de son capital à ces quatre sociétés américaines qui pourront prendre chacune 7,5 %. Réalisée par augm...

Thomson Multimédia. Détenue actuellement à 100 % par l’Etat, Thomson Multimédia va ouvrir 30 % de son capital à ces quatre sociétés américaines qui pourront prendre chacune 7,5 %. Réalisée par augmentation de capital, cette opération sera concrétisée pour la fin de l’année. Bercy a annoncé qu’il donnait son feu vert “à la mise en place par Thomson Multimédia de partenariats stratégiques pouvant conduire à une ouverture minoritaire du capital”. Après avoir accumulé depuis 1988, 15 milliards de pertes, Thomson Multimédia annonce pour le premier semestre 1998 un résultat d’exploitation positif de 64 millions de F contre une perte de 538 millions au premier semestre 1997. A la tête de la société depuis mars 1997, Thierry Breton a décidé de ne plus vendre des simples téléviseurs, mais de miser sur les services et le multimédia. Déjà associé à NEC dans les écrans plasma et les composants, Thomson Multimédia va pouvoir se renforcer dans le DVD-ROM “l’entrée de NEC au capital va permettre au deux groupes de vraiment partager des technologies. Ce qui n’était pas possible avant”. DirecTV, travaillant déjà avec Thomson Multimédia, sera son partenaire pour la télévision numérique et les décodeurs satellite. Pour sa part, Microsoft apporte un savoir-faire essentiel pour inventer les téléviseurs interactifs et les brancher demain sur Internet. Alcatel, enfin permettra aux nouveaux téléviseurs de communiquer avec les autres appareils électroniques et le reste du monde. (Le Figaro Les Echos La Tribune 31/07/1998)

Passons maintenant aux nouvelles du jour: