Comme les réalisateurs de fiction, les éditeurs de logiciel peuvent, pour faire patienter leur clientèle, imaginer des suites à leurs produits. Ainsi, en attendant la sortie de « Longhorn »,...

Comme les réalisateurs de fiction, les éditeurs de logiciel peuvent, pour faire patienter leur clientèle, imaginer des suites à leurs produits. Ainsi, en attendant la sortie de « Longhorn », prévue pour 2006, les utilisateurs des systèmes d’exploitation Microsoft pourront s’équiper de « Windows XP Reloaded », une nouvelle version de Windows XP. La firme de Redmond a en effet annoncé le renouvellement de son offre, grâce à la sortie de cette mise à jour à la fin de l’année 2004 - sans préciser si elle serait payante ou non.

Pour Microsoft, il s’agit de combler le fossé entre la sortie de Windows XP, qui date de 2001, et celle de « Longhorn », nom de code de la véritable nouvelle version qui succèdera à XP. L’opération consiste, selon les propres dires des dirigeants de Microsoft, autant à améliorer le produit XP qu’à monter une grande opération marketing. Il faut dire que, même si les systèmes d’exploitation Windows représentent 90 % de parts du marché des ordinateurs personnels, le système libre Linux commence depuis quelques temps à leur opposer une concurrence croissante.

Modifiable ad libitum, Linux est devenu particulièrement populaire auprès de certains marchés qui n’ont pas d’héritage en matière technologique, et cherchent à ne pas dépendre des fournisseurs américains. C’est le cas de la Russie, des pays d’Europe de l’Est, ou encore de la Chine, dont le gouvernement a annoncé qu’il consacrerait des fonds au développement d’une industrie logicielle nationale autour de Linux.

(Atelier groupe BNP Paribas –01/03/2004)