Microsoft a une dent contre la contrefaçon de ses produits, c'est certain. L'éditeur vient de lancer une gigantesque action en Espagne contre les revendeurs informatiques qui commercialisent des...

Microsoft a une dent contre la contrefaçon de ses produits, c'est certain. L'éditeur vient de lancer une gigantesque action en Espagne contre les revendeurs informatiques qui commercialisent des produits Microsoft contrefaits. Ils seront ainsi une centaine au total à recevoir dans les prochains jours un courrier de Microsoft les avertissant qu'une action juridique va être menée contre eux.

Apparemment, la firme de Redmond n'y va pas avec le dos de la cuiller. Sauf que ces cibles ont déjà eu un aperçu de la colère 'microsoftienne' il y a de cela quelques mois, et auraient pu rectifier leurs tirs et changer leurs pratiques illégales. Explications : depuis plusieurs mois, des détectives privés engagés par Microsoft en Espagne font le tour des boutiques informatiques pour enquêter sur la revente de produits Microsoft contrefaits.

Résultat : 4 330 points de vente sont inspectés. Sur ce nombre, 1 766 sont confondus . Leurs responsables reçoivent automatiquement des courriers les informant de l'illégalité de leurs pratiques et leur demandant d'y mettre fin. Sans quoi le groupe intentera des poursuites contre eux. Un sur quatre a crû à un coup de bluff.

Après une nouvelle enquête, il s'est avéré que 23 % des points de vente inspectés une première fois continuaient de vendre des copies piratées des produits Microsoft. Direction le tribunal, en attendant le lancement d'une deuxième vague d'inspections qui viseront cette fois plus de 8 000 établissements ces trois prochaines années.

(Atelier groupe BNP Paribas - 19/04/2005)