Adieu clavier et souris! Surface, la table tactile multipoints made in Microsoft, va peut-être révolutionner le secteur des bornes communicantes, avant de débarquer chez les particuliers...

Adieu clavier et souris! Surface, la table tactile multipoints made in Microsoft, va peut-être révolutionner le secteur des bornes communicantes, avant de débarquer chez les particuliers.
 
Après les logiciels, Microsoft se lance sur le marché du mobilier... interactif!
L'éditeur américain a présenté mercredi Surface, une table plane dotée d'un écran de 30 pouces utilisant une technologie tactile multipoints qui permet de déplacer des objets sur l'écran, et ce, par plusieurs personnes en même temps.
Une technologie qui commence à ressembler à celle présentée dans le film Minority Report, tiré d'une nouvelle de Philip K. Dick.
Dans celui-ci, le "héros" déplace de nombreuses fenêtres sur un mur en verre, ses gestes étant interprétés par des capteurs de mouvement.
 
Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, ne cache pas son enthousiasme: "Avec Surface, nous sommes en train de créer de nouveaux moyens pour les gens d'interagir avec la technologie". Et d'ajouter: "Nous voyons cela comme un segment représentant plusieurs milliards de dollars et nous prévoyons qu'un jour les ordinateurs dotés de la technologie Surface seront omniprésents, du portable, au guichet en passant par le miroir d'entrée". Rien de moins!
 
Fini les câbles de connexion!
 
Autre avantage majeur de la table tactile multipoints Surface: elle pourra reconnaître et interagir avec des objets posés sur sa surface. Si une personne dépose un appareil photo numérique sur Surface, cette table nouvelle génération le reconnaît et s'avère être capable de transmettre sur l'écran les photos que l'appareil contient. La personne peut alors les sélectionner; les agrandir, les faire pivoter grâce aux mouvements de ses doigts.
 
Surface bientôt dans notre vie quotidienne
 
La firme de Redmond n'a pas fait appel aux constructeurs de PC habituels pour la partie matériel: elle souhaite en effet garder entièrement le contrôle de la production de Surface. Pour cela, l'Américain a fait appel à un sous-traitant dont le nom n'a pour le moment pas été dévoilé. En outre, Surface utilisera le système d'exploitation Windows Vista.
 
De par son prix, qui devrait être compris entre 5 000 et 10 000 dollars, Surface sera d'abord destiné aux professionnels. Ainsi, les premiers acheteurs de cette nouvelle table tactile multipoints seront les hôtels Sheraton, les casinos Harrah, les magasins T-Mobile et quelques restaurants. Les clients pourront l'utiliser pour visionner le menu, passer commande et régler l'addition...
 
Sa commercialisation est prévue pour novembre prochain aux Etats-Unis. Microsoft prévoit des prix plus abordables pour le grand public d'ici... trois à cinq ans.

Anne Confolant pour L'Atelier
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 31/05/2007)