L'écran tactile sur lequel il travaille permettra de donner une texture aux produits filmés. Mais aussi de reproduire les sensations de frappe sur un clavier réel, pour améliorer les systèmes virtuels.

Microsoft reproduit la matière des objets virtuels

Afin de donner l'impression d'une véritable texture des objets virtuels projetés sur des écrans tactiles, Microsoft vient de déposer une demande de brevet pour la construction d'une telle plate-forme. Celle-ci sera capable de reproduire une texture réelle, donnant ainsi l'impression aux utilisateurs de deviner les formes et de sentir la matière qui compose un produit représenté sur une interface. Le système est principalement destiné aux écrans informatiques et aux tables tactiles. Cela à des fins marketing, mais aussi professionnelles : un tel dispositif permettra de recréer les sensations éprouvées au contact d'un clavier réel.

Déformer la surface de l'écran

Des capacités d'imitations qui pourraient dès lors rendre obsolète l'utilisation des claviers et des souris. Techniquement, le procédé repose sur un "écran d'affichage polymère à mémoire de formes, provoqué par la lumière", peut on lire sur le brevet. Le principe : un projecteur est directement intégré sous la surface tactile. Ce dernier diffuse de la lumière ultraviolette en direction d'une couche de plastique située au-dessus de chaque pixel de l'écran. Un plastique qui, sous l'effet de la lumière, sera en mesure de déformer la surface de la plate-forme.

Rendre obsolète l'utilisation des claviers et des souris

"Les polymères à mémoire de forme sont des matériaux intelligents capables d'adapter leur forme en fonction d'un stimulus externe qui dans ce cas est la lumière", expliquent les responsables du projet. Et d'ajouter : "leur particularité est de pouvoir retrouver leur forme originelle grâce à un autre stimulus". Ainsi, en variant les longueurs d'ondes des UV, il est possible de rendre dures ou souples différentes parties de l'écran, et donc de l'objet représenté.