Microsoft désire s’allier à Yahoo!. Quelles conséquences pour le développement de sa stratégie en Asie ? Cette opération permettrait d'abord à Microsoft de mettre la main sur Yahoo! Japan dont un tiers du capital est détenu par Yahoo!. En Chine, ce n'est pas moins que le leader du e-commerce Alibaba group, détenu à 39% par Yahoo!, qui tomberait dans l'ecarcelle de Microsoft. Deux opérations qui sonneraient comme un véritable tire de barrage à la prise de parts de marché par Google en Asie, le grand rival de MSN (Microsoft) dans la conquête de l'Est sur Internet.

Softbank jouera l'arbitre... « La principale préoccupation est de savoir si Microsoft respectera la culture d’entreprise de Yahoo! Japan ou s’il cherchera à lui imposer sa marque » à déclaré un responsable de l’opérateur mobile Softbank, détenteur de Yahoo! Japan à hauteur de 41%. Softbank détient aussi pour 3,9% d'actions dans la maison mère de Yahoo! ainsi que 33% d'Alibaba. Un partenaire à écouter donc... Et le gourvernement chinois aura son mot à dire En Chine, Microsoft peut ambitionner de développer son activité de commerce en ligne grâce à Alibaba. Cependant Microsoft n’a pour le moment qu'une faible marge de manoeuvre, le nombre de places au conseil d’administration d'Alibaba étant limité par le gouvernement. Reste la publicité en ligne avec ses plateformes MSN et MSN Live qui sont déjà opérationnelles mais qui pour le moment n'ont pas réellement de parts de marché significatives. En attendant, Google multiplie les partenariats En Asie, l'opération de Microsoft sur Yahoo ne laisse pas du tout indifférent Google. Comme Microsoft, sa situation en Asie est très mitigée. Sur le marché japonais, Google n'est pas très loin de Yahoo! Japan en nombre d’utilisateurs. En revanche, il peine a exister en Chine où Baidu raffle à lui seul les 2/3 du marché. Pourtant, la firme de Mountain View a développé  de nombreuses collaborations ces dernières années. En Chine avec le portail Sina.  Mais aussi au Japon avec avec NTT DoCoMo et KDDI corp, les deux plus grands opérateurs télécoms japonais. Plusieurs prises de participations sont aussi à souligner comme en Chine avec le site de téléchargement Xunlei Networking (Chine) ou encore tianya.cn, un  site de réseaux sociaux. Au Japon, Mixi le site très en vue de réseaux sociaux, serait aussi selon les analystes dans le viseur du moteur de recherche. La guerre entre Microsoft et Google pour la conquête du marché asiatique n’est donc pas prête de s’arrêter. [Via : lemonde.fr et microsoft ] [crédit image : ladepeche.fr] L’Atelier Asie - BNP Paribas Web : http://asie.atelier.fr Wap : http://asie.atelier.mobi