Après les grandes attaques de l'été dernier, on croyait enfin être un peu tranquilles ! C'est sans doute possible à condition de vérifier ce que l'on nous envoie ! Les pirates informatiques ont...

Après les grandes attaques de l’été dernier, on croyait enfin être un peu tranquilles ! C’est sans doute possible à condition de vérifier ce que l’on nous envoie ! Les pirates informatiques ont décidé de réattaquer en force en ce début d’année, avec deux virus qui ont propriété de vous transformer en spammeur, en faisant de votre ordinateur infecté un relais pour leurs campagnes de mass spamming. Première alerte, jeudi dernier : Kaspersky Labs signale la diffusion massive d'un cheval de Troie appelé "Small.cz" qui charge et installe depuis un serveur distant la nouvelle version du ver de courrier électronique Mimail : "Mimail.P". Ce cheval de Troie est diffusé via un message en provenance du système de paiement électronique Paypal. Ce message, dont l'objet est « PAYPAL.COM NEW YEAR OFFER », provient d'une adresse falsifiée : do_not_reply@paypal.com et contient une pièce jointe appelée « paypal.exe ». Seconde alerte, lundi matin : le ver « Beagle » entre sur le Net. Il repose sur le même principe que Mimail : une pièce jointe dans un email qui, une fois ouverte, sonde vos contacts électroniques et leur envoie des pourriels depuis votre ordinateur ou un serveur proxy invisible. En cas d’inquiétude rechercher « bbeagle.exe » dans votre système Windows et détruisez l’application. Si le serveur de messagerie de votre entreprise refuse toute pièce jointe en « .exe », vous pouvez être tranquille. Sans quoi, contentez vous de ne jamais ouvrir les pièces jointes douteuses de vos emails ! (Atelier groupe BNP Paribas – 20/01/2004)