En réfléchissant à la voiture urbaine du futur, des architectes et des ingénieurs du MIT (Massachussetts Institute of Technology) sont arrivés à la conclusion qu'il fallait repenser le concept...

En réfléchissant à la voiture urbaine du futur, des architectes et des ingénieurs du MIT (Massachussetts Institute of Technology) sont arrivés à la conclusion qu'il fallait repenser le concept même de véhicule. Partant des trois problèmes principalement rencontrés par les citadins (parking, embouteillage et pollution), ils ont inventé la voiture urbaine de l'avenir.

La voiture empilable se range comme un caddie de supermarché
Ils proposent donc une voiture rétractable et électrique, à deux places. Pour Ryan Chin, architecte et ingénieur au MIT media lab, il ne faut pas seulement que la voiture urbaine puisse se ranger dans de petites places, il faut qu'elle s'intègre parfaitement dans la circulation, sans polluer. "Imaginez un caddie de supermarché - un véhicule qui s'empile - vous prenez la première et vous partez", commente M. Chin. "Il pourrait y en avoir partout dans les lieux publics".

Ce modèle de voiture que l'on partage, c'est un peu comme les locations de vélos en Europe ou le principe américain de ZipCar et Flexcar - qui vous permet de louer une voiture à l'heure ou à la journée.

Mais la voiture urbaine du futur est aussi une voiture entièrement personnalisable. Une personne âgée pourra choisir un gros compteur de vitesse. Le conducteur pourra changer la couleur de sa voiture selon les saisons. "On peut imaginer que les signalements ne soient pas statiques mais plus dynamiques", explique M. Chin. "Les mots "demi-tour ou "virage à gauche" pourraient apparaître sur la voiture pour signaler l'intention du conducteur".

Alors, à quand la conduite du futur ? Il faudra attendre encore quelque temps. Le MIT doit présenter, avec l'aide de Frank Gehry pour le design, un prototype de sa voiture urbaine à General Motors au début de l'année prochaine.

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/01/2006)