Aux Etats-Unis, plus d'un tiers des consommateurs auraient déjà consulté un site ou une application d'une agence de voyage en ligne. Un intérêt à exploiter pour les professionnels du tourisme.

Le mobile confirme son rôle dans le secteur du tourisme

Le mobile doit décidément être exploité par les acteurs du tourisme. En tout cas aux Etats-Unis, deux possesseurs de smartphones sur cinq accéderaient à du contenu relatif au tourisme et aux voyages depuis leurs appareils selon une étude menée par comScore Mobile Metrix 2.0. En effet, ils auraient été quarante millions de consommateurs américains à avoir consulté un site ou une application de voyage depuis leur smartphone en juillet 2012, soit 37% de la population smartphone. En comparant le top 15 des sites de voyages les plus consultés, l'étude observe une différence significative dans les usages entre homme et femme, mais aussi un temps passé en moyenne à l'avantage des applications plutôt que des navigateurs.

Un public plus féminin

Dans une analyse démographique, les femmes auraient plus tendance que les hommes à accéder à ces agences de voyage en ligne depuis leurs smartphones, avec notamment Travelocity (65,9% pour les visiteuses contre 34,1% pour les visiteurs) et Orbitz (58,4% contre 41,6%) qui afficheraient les plus fortes asymétries entre les deux sexes. Par contre, parmi le top des sites et des applications de compagnies aériennes, ce serait plus disparate. Chez Delta Airlines, trois visiteurs sur quatre seraient des hommes, mais la compagnie Southwest Airlines dénombrerait légèrement plus de femmes (trois visiteurs sur cinq). Concernant les sites et application d'enseignes d'hôtelleries, les femmes et les hommes s'engagent différemment. InterContinental Hotels Groups et Wyndham Worldwide ont un public plus féminin sur smartphone, tandis que Hilton a une audience plus masculine.

Les applications ont l'avantage

TripAdvisor Media Group dominerait les sites de voyages avec 6,7 millions de visiteurs sur smartphone, suivi par Expedia avec 6 millions de visiteurs et Southwest Airlines avec 4,1 millions. Le temps passé à surfer sur les sites de voyages serait plus à l'avantage des applications plutôt que par les navigateurs. En juillet 2012, 53% des minutes passées sur ce type de contenu l'a été depuis une application contre 47% par les navigateurs. Cela contraste avec les modes de consommation de contenu sur mobile en général, puisque 83% se consommeraient depuis des applications contre seulement 17% sur les navigateurs. A noter que l'étude ne précise pas si les réservations s'effectuent depuis un smartphone ou un ordinateur.

Rédigé par Claire Cavret
Social Media Manager