Les consommateurs américains sont de plus en plus enclins à utiliser un appareil nomade pour consulter des sites de e-commerce et comparer les prix. Une évolution que les détaillants doivent prendre en compte.

Le mobile prend toute sa place dans le processus d'achat en ligne

Un nombre croissant de consommateurs américains utilise son téléphone portable pour effectuer des achats en ligne, souligne dans une étude ForeSee Results. Les détaillants ont donc tout intérêt à développer des plates-formes de e-commerce accessibles depuis un appareil nomade, précisent les consultants. L’enquête révèle qu’un tiers des répondants ont utilisé leur téléphone pour accéder à des sites de vente en ligne, et un quart indique qu’ils comptent le faire à l’avenir, via un navigateur ou une application mobile. "Plus de la moitié des consommateurs utilisera bientôt un téléphone portable pour des questions d’achat en ligne", note Kevin Ertell, l’un des auteurs de l’étude. Mais il reste du chemin pour fournir une expérience satisfaisante aux clients.

Un manque de maturité

"Les sites mobiles subissent encore incontestablement un manque de maturité par rapport aux sites de e-commerce traditionnels", souligne ainsi Larry Freed, P-DG de ForeSee Results. Cela laisse donc un espace compétitif pour les acteurs de ce marché. "Tous les détaillants qui ne redéfinissent pas de façon proactive leur plate-forme pour fournir une meilleure expérience mobile laissent de l’argent sur la table pour d’autres concurrents", précise Kevin Ertell. Et de fait, les consommateurs n’hésitent pas à comparer les offres qui leurs sont faites, sur différents sites. Dans les magasins physiques, plus des deux tiers (69 %) utilisent leur téléphone pour se rendre sur le site Internet de l’enseigne.

Le mobile : outil du consommateur

Mais près de la moitié (46 %) prennent également le temps de regarder ce qui leur est proposé sur un site concurrent. Le premier usage du mobile en terme de commerce en ligne revient même à la comparaison des prix, selon les chiffres de l’étude. La majorité des consommateurs reconnaissent ainsi se servir de leur appareil pour obtenir des informations sur les prix des produits qu’ils ont l’attention d’acheter. Ils le font aussi pour comparer les produits les uns avec les autres, ou pour lire des avis sur certains d’entre eux. A noter : l’étude a été menée auprès de plus de 10 000 consommateurs américains.