Avez-vous déjà eu votre conversation interrompue en essayant de joindre une personne d'un train ou d'une aire de repos sur l'autoroute? Pour remédier à ce désagrément, Christian Estrosi, le...

Avez-vous déjà eu votre conversation interrompue en essayant de joindre une personne d'un train ou d'une aire de repos sur l'autoroute? Pour remédier à ce désagrément, Christian Estrosi, le ministre délégué à l'Aménagement du Territoire, vient de signer un accord avec les opérateurs de téléphonie mobile Bouygues Telecom, SFR et Orange ainsi qu'avec la SNCF et le RFF (Réseau Ferré de France).
 
Ces acteurs ont pour mission de terminer la couverture d'ici 2009 des 52 000 kilomètres d'autoroutes françaises et des routes enregistrant un trafic supérieur à 5 000 véhicules par jour ainsi que des axes reliant dans chaque département la préfecture aux sous-préfectures. Les opérateurs se sont également engagés à couvrir tout le réseau ferroviaire.
 
Chaque opérateur aura pour charge de déployer entre 200 et 400 nouveaux sites à ses frais. Ils devront ainsi chacun débourser entre 30 et 50 millions d'euros. Normalement, 50% de ce déploiement devrait être terminé d'ici la fin de l'année 2008. Et c'est l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, qui vérifiera le respect de ces obligations imposées aux opérateurs.
 
En ce qui concerne le réseau ferroviaire, les opérateurs devront dès cette année étudier des solutions permettant d'"améliorer la couverture et la qualité de service des liaisons ferroviaires nationales et internationales. Des études seront réalisées courant 2007 par les opérateurs mobiles avec la SNCF et RFF, afin d'envisager les meilleures solutions techniques et les possibilités de partage d'infrastructures", a déclaré Christian Estrosi.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 02/03/2007)