Très convoité, le marché des téléphones mobiles n'en finit pas de susciter les vocations. Le fabricant sud-coréen de portables, Pantech poursuit sa stratégie commerciale tournée vers...

Très convoité, le marché des téléphones mobiles n'en finit pas de susciter les vocations. Le fabricant sud-coréen de portables, Pantech poursuit sa stratégie commerciale tournée vers l'international et annonce son arrivée sur le marché français. Le groupe entend devenir l'un des cinq premiers acteurs du secteur en France d'ici fin 2008.
 
Totalement inconnu dans l'Hexagone, Pantech est pourtant un acteur qui a fait ses preuves. En Corée du Sud, il occupe la deuxième position des constructeurs derrière Samsung. Sur le plan mondial, le fabricant décroche la septième position.
 
 "La France est un marché crucial pour Pantech, pour établir notre marque en Europe et devenir plus visible auprès des consommateurs dans les pays européens clés", a déclaré dans un communiqué Bells Kim directeur général de Pantech France.
 
 "Nos investissements marketing vont s'élever à 15 millions d'euros cette année, dont 4 à 5 millions en France", a expliqué Hyun Soo Jun, le président pour l'Europe. Pantech entame ainsi son offensive sur les principaux pays européens, avant d'étendre son emprise, en 2007, en Espagne et au Portugal puis, en 2008, en Autriche, en Pologne et en Suisse. Cette année la société vise "2 à 3% du marché français en valeur" et "5% du marché européen". Objectif : être bénéficiaire d'ici trois ans.
 
En France, le groupe fournit déjà des téléphones à SFR et Bouygues Telecom vient juste de devenir son client. Progressivement Pantech compte déployer sa gamme de modèles: le groupe est en pourparlers avec d'autres opérateurs et avec des distributeurs pour augmenter le volume de ses ventes.
 
Pour réussir son entrée sur le marché hexagonal, le constructeur lance cinq produits qui vont être livrés au compte gouttes entre avril et octobre. Les modèles proposés jusqu'à présent par le groupe restent assez basiques, mais Pantech a le temps de se rattraper: il va mener une campagne de marketing en France autour de sa marque.
 
Les consommateurs français vont devoir apprendre à se familiariser avec ce nouvel acteur mobile.
 
(Atelier groupe BNP Paribas -14/04/2006)