Les professionnels utilisateurs d'ordinateurs portables seraient plus enclins à prendre des risques vis-à-vis de la sécurisation des données. Ceux-ci passent notamment par les communications via e-mail...

Les professionnels utilisateurs d'ordinateurs portables seraient plus enclins à prendre des risques vis-à-vis de la sécurisation des données. Ceux-ci passent notamment par les communications via e-mail.
 
Quoi de moins surprenant qu'une entreprise de sécurisation de contenus soulignant le risque que représente la mobilité pour la sécurité des informations confidentielles. Trend Micro, fournisseur d'antivirus et autres services de sécurisation, a réalisé une étude sur le comportement des "travailleurs mobiles" interrogeant 1 600 professionnels dans quatre pays. Il en ressort que ces derniers seraient plus à même de transmettre de l'information dite confidentielle via messagerie instantanée ou courrier électronique. Une pratique qui n'est bien sûr pas sans risque pour la protection des données.
 
Les comportements à risque des "professionnels mobiles"
 
Cette tendance se vérifie notamment aux Etats-Unis où un peu moins de 60% des "travailleurs nomades" concèdent avoir transmis des informations sensibles via messagerie électronique, ce, hors du réseau d'entreprise. Globalement, ces professionnels utilisateurs d'ordinateurs portables seraient plus enclins à ce type de communications à risque comparativement aux utilisateurs d'appareils de bureau. De même, les adeptes du mobile présenteraient une plus forte inclinaison à visiter des sites de réseaux sociaux et à télécharger des films, tout en étant connecté à leur réseau d'entreprise. Le Japon fait figure d'exception en enregistrant un nombre plus important de comportements "à risque" pour les professionnels usant d'ordinateurs fixes.
 
Un défi pour la sécurité des SI
 
Parallèlement, les utilisateurs de mobiles se montreraient plus conscients des menaces encourues sur le web telles le pharming et le phishing. Les professionnels américains utilisateurs de PC portables seraient ainsi plus de 60% à avoir souligné ces risques particuliers contre 50% seulement de leurs homologues adeptes de l'appareil de bureau. "Les comportements à risque des professionnels sur mobiles constituent un défi croissant pour les administrateurs IT et les spécialistes de la sécurité", a indiqué Raimund Genes, responsable technique chez Trend Micro. Et d'ajouter, "l'usage invasif de l'Internet, combiné à la complexité de la protection contre les menaces inhérentes au web sera probablement le grand challenge de la sécurité des entreprises pour la décennie à venir."        
(Atelier groupe BNP Paribas - 29/08/2007)