Face au succès de la pépinière Cap Alpha (93 % de taux d’occupation), destinée aux entreprises en création du secteur high tech, et à une demande importante des entrepreneurs de s’installer dans ...

Face au succès de la pépinière Cap Alpha (93 % de taux d’occupation), destinée aux entreprises en création du secteur high tech, et à une demande importante des entrepreneurs de s’installer dans la région, Montpellier Méditerranée Technopole lance deux nouveaux projets représentant un investissement global d’environ 20 millions d’euros : Cap Omega et Cap Gamma. Cap Omega sera destiné aux technologies de l’information et des communications (TIC). Cette pépinière sera placée sur le Parc Euréka, au cœur du quartier des affaires montpelliérain, où sont concentrées les entreprises liées aux TIC. Les jeunes pousses en phase de création seront accompagnées et soutenues dans leur développement par des équipes dédiées. Le bâtiment de 5 000 m² hébergera entre 25 et 30 entreprises. Il devrait être opérationnel au 1er trimestre 2004. Cap Gamma est un hôtel d’entreprises destiné à la chimie du médicament. Installé sur le parc Euromédecine, près du centre de recherche de Sanofi-Synthélabo et des principaux laboratoires de recherche publics, Cap Gamma devrait accueillir une trentaine d’entreprises ayant déjà une certaine maturité, mais ne disposant pas encore des capacités de financer une solution immobilière complexe. Depuis sa création en 1987, le CEEI (Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation) Cap Alpha compte aujourd’hui 315 entreprises à son actif, avec un taux de pérennisation de 88 % à 5 ans, contre 50 % pour la moyenne nationale. Fin 2000, les 210 entreprises encore en activité représentaient 7 000 emplois directs et indirects pour un chiffre d’affaires d’environ 218 millions d’euros. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 26/06/2002)