Encore en version d’essai, la start-up Newsmart propose un processus d’apprentissage de l’anglais poussé en utilisant le Wall Street Journal. De quoi ouvrir des perspectives énormes dans les marchés émergents ou non anglophones.

MOOC : la presse, levier d’apprentissage de l’anglais professionnel

Il n’a jamais été aussi facile d’accéder à du contenu pour apprendre, tout domaine confondu. En effet, l’explosion des MOOCs (Massive Open Online Courses) est la preuve que le rapport au savoir a changé : chacun peut assister à sa guise à n’importe quel cours, provenant d’une multitude d’universités dans le monde, dont les plus prestigieuses. Si bien que même des jeunes scolarisés n’appréciant pas le système scolaire « classique » se passionnent pour des cours de très haut niveau, dispensés par les meilleures universités. 

Coursera est sans doute la plateforme de MOOC la plus célèbre : 22 millions d’inscriptions d’étudiants de 190 pays différents, avec un total de 541 cours issus des universités les plus prestigieuses. Et le succès de leur business model prouve la puissance de ces techniques d’apprentissage alternatives : pour chaque cours, un diplôme nominatif est dispensé par l’université attestant la validation, pour un prix de 35 dollars. 

Newsmart se situe dans ce mouvement mais sur un créneau plus précis encore, l’apprentissage de l’anglais grâce à la lecture de la presse anglophone. Le service, pour l’instant en version bêta avec une communauté d’utilisateurs réduite, s’appuie sur le Wall Street Journal. 

Intégrer l’apprentissage de la langue à la vie quotidienne

Le célèbre quotidien économique américain est le premier support d’apprentissage de l’anglais intégré à la solution de Newsmart. La start-up compte pour le moment enseigner l’anglais professionnel, à travers des articles traitant d’économie, ou plus largement du monde des affaires. Le processus se divise en trois catégories : le vocabulaire, la grammaire et la compréhension. De plus, chaque article comporte des objectifs : apprendre le vocabulaire technique pour une levée de fonds, ou encore pour une rétrospective des résultats financiers d’une entreprise. L’utilisateur est alors testé sur ces différentes catégories à travers de petits exercices. A l’image d’autres plateformes de cours en ligne comme Codecademy (destiné au code informatique), tout le processus d’apprentissage mis en place par Newsmart est « gamifié ». En effet, l’élève est en mesure de suivre sa courbe d’amélioration dans les différentes catégories via un système de points, et de badges (analyste …) révélateur de son niveau. 

Newsmart présente donc toutes les caractéristiques d’un MOOC, spécialisé dans l’apprentissage de l’anglais. Quoi de plus naturel que d’apprendre une langue à travers des journaux mondialement connus ? La « gamification », l’interface épurée, la gratuité et le support presse sont autant d’éléments qui assoient la légitimité et la pertinence du service. Et les perspectives pour certaines zones du monde sont prometteuses. A commencer par la Chine car l’enseignement de l’anglais professionnel pour les travailleurs chinois représente un marché gigantesque. 

 
Rédigé par Arthur de Villemandy