Selon une étude menée par McAfee, près de 5% des requêtes effectuées sur un moteur de recherche amènent l'internaute sur des sites qui font courir un risque à ses données personnelles ou à sa machine...

Selon une étude menée par McAfee, près de 5% des requêtes effectuées sur un moteur de recherche amènent l'internaute sur des sites qui font courir un risque à ses données personnelles ou à sa machine.
 
Effectuer une recherche sur Internet est-il dangereux? McAfee, qui publie une nouvelle mouture de son étude sur l'état de sécurité des moteurs de recherche estime que le risque de sécurité global pour les utilisateurs de moteurs a baissé d'environ 1%. Mais le bilan n'est pas pour autant optimiste: 4% de la totalité des recherches effectuées sont susceptibles de conduire à des sites dits à risques.
 
Chaque mois, plus de 276 millions des recherches effectuées aux Etats-Unis conduisent à un site "infecté".
 
"Nous sommes encouragés de voir quelques améliorations dans la sécurité des moteurs de recherche cette année. Mais avec quatre visites de site sur cinq issue d'une recherche sur un moteur, les consommateurs sont toujours exposés à des centaines de millions de recherches à risques chaque mois", souligne Tim Dowling, le vice-président du secteur Initiatives de croissances consommateurs chez McAfee Site Advisor.
 
Bonnet d'âne pour Yahoo!
 
Pour réaliser son étude, l'éditeur de sécurité s'est penché sur les cinq moteurs qui regroupent environ 93% des recherches en Amérique - Google, Yahoo!, MSN, AOL, Ask - et a analysé les cinquante premiers résultats donnés par les plates-formes selon 2 300 mots-clés populaires. Chaque résultat a ensuite été comparé à la base de données de McAfee, qui regroupe plus de 8,2 millions de critères sur la sécurité des sites.
 
Les sites proposés par les moteurs de recherches ont ensuite été classés selon leurs performances: un carton rouge est attribué à ceux qui pullulent de logiciels publicitaires, espions, de virus et de fenêtres pop-up. Quant à ceux qui demandent certaines précautions avant d'être explorés, McAfee leur donne un carton jaune.
 
C'est AOL qui reçoit la palme du moteur le plus sûr, avec 2,9% de sites considérés comme "rouge" ou "jaune", contre 5,3% en mai 2006. Quant à Yahoo!, mauvais élève, il enregistre 5,4% de recherches conduisant à des sites infectés.
 
Un pied dans le rouge pour les recherches sur la musique
 
En ce qui concerne les mots-clés tapés par les internautes, ce sont ceux qui se réfèrent à la musique et à la technologie s'avèrent les plus risqués. Ainsi, si vous tapez l'expression "musique numérique", vous avez 19,1% de chances de tomber sur un site dangereux.
 
Enfin, les résultats publicitaires représentent une menace plus importante que les autres sites affichés: 6,9% de ces liens sont épinglés par McAfee car ils mènent à une logiciel malveillant.
 
 

Les liens publicitaires, cible des pirates
 
Un autre acteur de la sécurité corrobore l'étude de McAfee. Selon Finjan, spécialisée dans les solutions de sécurité, les pirates s'intéressent de plus en plus à ces méthodes, qui leur permettent d'être omniprésents et surtout indétectables. En effet, les moteurs de recherche étant très plébiscités par les internautes, la mise en place sur ces moteurs de liens sponsorisés - très utilisés par les sites pour qui ils constituent une source de revenus non négligeable - conduisant à des sites infectés se révèle une activité très lucrative pour les pirates.
 
"Les attaques évasives permettent d'identifier l'adresse IP des crawlers utilisés par les filtres URL et les moteurs de recherche, ce qui augmente les chances des pirates d'être classifiés par les moteurs dans la catégorie des sites légitimes", estime Yuval Ben-Itzhak, le p-dg de Finjan. Et donc de paraître au même titre que les sites publicitaires sains dans les réponses proposées pour chaque recherche... Il n'y a pas de limite au raffinement des attaques!
 

Mathilde Cristiani pour L'Atelier

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/06/2007)