L'arrivée de Microsoft dans la téléphonie sur IP n'est pas vraiment une surprise : l'éditeur devait inévitablement finir par se lancer sur ce marché hautement convoité ! Un partenariat avec...

L'arrivée de Microsoft dans la téléphonie sur IP n'est pas vraiment une surprise : l'éditeur devait inévitablement finir par se lancer sur ce marché hautement convoité ! Un partenariat avec l'opérateur télécoms américain MCI lui permettra bientôt d'intégrer un service de téléphonie à la messagerie instantanée de MSN, sa division Internet. Avec toutefois des tarifs légèrement supérieurs à la concurrence...

Microsoft rejoint la course entamée par Skype, AOL ou Yahoo ! et se dote donc enfin d'une solution permettant d'appeler de PC à téléphone traditionnel, un enjeu devenu stratégique dans la bataille que se livrent les géants de l'Internet. Elle devrait rapidement être intégrée à la prochaine évolution de MSN Messenger accessible en ligne et intitulée Windows Live Messenger, pour laquelle Microsoft revendique déjà 185 millions d'utilisateurs potentiels !

"Le but est de proposer des tarifs très compétitifs pour les appels internationaux", a déclaré Patty Proferes, vice-président du département Mass Markets et Corporate Advertising de MCI, citée par l'agence Reuters. Les tarifs de ce nouveau services se situent certes plus bas que ceux habituellement pratiqués par MCI mais ne paraissent pas particulièrement compétitifs par rapport à ceux de la concurrence directe de MSN incarnée par Skype ou Yahoo!.

En effet, ce service, baptisé MCI Web Calling for Windows Live Call, devrait permettre de téléphoner pour 2,3 cents la minute en national ou en international, alors que Skype facture 2,1 cents la minute pour la même prestation, contre 2 cents la minute pour Yahoo!.

Pour profiter de ce service, l'utilisateur devra acquérir auprès de MCI des cartes de communication prépayées de 5, 10 ou 20 dollars. Actuellement en cours de test auprès de 10 000 abonnés MCI, il devrait progressivement être proposé à l'ensemble des utilisateurs de Windows Live Messenger en commençant par cinq pays : Etats-Unis, France, Allemagne, Grande Bretagne et Espagne.

A terme, le service devrait permettre d'appeler dans plus de 220 pays à des tarifs variables. Tarifs qui d'ailleurs, sont susceptibles d'évoluer d'ici le lancement officiel.

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/12/05)