Les célébrités choisissent à travers la toile des produits que ceux qui leurs suiveurs peuvent acheter. Les marques reçoivent l'appui d'une célébrité et les associations caritatives perçoivent une partie des recettes.

Mulu : un site d'e-commerce qui soutient les initiatives caritatives

Mulu, sensible à l'aspect social, se joint aux sites d'e-commerce bénéficiant d'un curator. Mulu.me, basée à Palo Alto, met en valeur les personnes qui s'occupent de la curation d'initiatives associatives ainsi que les produits qu'elles aiment. Les membres choisissent des produits sur n'importe quel site qu'ils visitent en plaçant un signet, reprennent ceux qu'ils trouvent sur le site de Mulu ou utilisent leur barre d'outils. Les fonctionnalités de la barre d'outils améliorent l'expérience des utilisateurs de Mulu, puisque les membres peuvent surfer sur n'importe quel site au sein-même de l'interface de Mulu. Tout en naviguant à partir de la barre d'outils, les membres peuvent ajouter leur choix rapidement et facilement.

Le processus de Mulu : suivez les vedettes, choisissez sur les sites et posez vos questions

En pratique, l'intérêt de Mulu pour les célébrités est traduit en « points Gourou ». Les personnes en vue, comme l'auteur Jonathan Franzen, des groupes comme Hello Giggles (le projet de média social de Zooey Deschanel) ou l'héritière Ivanka Trump se voient attribuer des points en fonction d'une sorte de processus propriétaire de leurs suiveurs et de leurs choix. Contrairement aux conventions de beaucoup d'autres sites de curation de produits, comme Kaboodle, le produit pointe d'abord versle profil du membre, et, à partir de là, le visiteur peut quitter le site pour surfer sur la page du produit. Si le produit est acheté, un certain pourcentage est attribué à l'association caritative ou au membre qui l'a choisi, en fonction des choix du membre. Les visiteurs du site peuvent également faire une recherche sur Mulu en posant une question qui sera envoyée au « comité de sélection » et présentée avec d'autres produits, images et vidéos.

Le choix des membres est quasi illimité, les revenus vont à l'association caritative

Ce terme générique de « produit » est trompeur : les catégories de sélection proposées par Mulu sont très étendues. Si elles incluent, bien sûr, les Livres et Magazines, ou la Mode et la Cuisine, on y trouve également les Arts, les Restaurants ou les Voyages, bref le site présente un très large éventail. Selon AllThingsD, Mulu partage les recettes du programme de ses affiliés avec le curator, qui décide ensuite le pourcentage attribué à l'association caritative de son choix. Leur analyse montre que Mulu perçoit de 4 à 8% des revenus produits par les achats sur Amazon, dont le curator reçoit la moitié. Le résultat pour l'association caritative peut donc être maigre, et n'est même pas obligatoire, mais l'association et la promotion de telles actions publiques peut aider à orienter les achats.

Rédigé par Ivory King