D'après le New York Times, une enquête aurait lieu pour déterminer si les majors américaines de l'industrie du disque se sont entendues pour fixer le prix de gros de la musique en ligne. Daren...

D'après le New York Times , une enquête aurait lieu pour déterminer si les majors américaines de l'industrie du disque se sont entendues pour fixer le prix de gros de la musique en ligne. Daren Dopp, le porte-parole d'Eliot Spitzer, procureur général de l'Etat de New York, explique qu'il cherche des informations sur une éventuelle entente sur les prix de gros des musiques téléchargées sur le Net.

Warner Music Group a confirmé avoir reçu une citation dans le cadre d'une enquête "sur l'ensemble de l'industrie". Le Wall Street Journal affirme que Sony BMG et Universal ont également été contactés par Eliot Spitzer.

Steve Jobs , PDG d'Apple, avait déclaré que les maisons de disque étaient "gourmandes" puisqu'elles souhaitaient augmenter le prix de la musique en ligne. Rappelons que l'iTunes Music Store propose un prix unique pour tous les morceaux. Warner Music souhaiterait que les prix soient différenciés selon la nature commerciale de la chanson, si c'est une nouveauté ou au contraire un classique...

Cette controverse arrive au moment où le contrat entre Apple et les maisons de disque doit être renouvelé. Les majors souhaitent certainement bénéficier du succès du Music Store d'Apple et se négocier de meilleures royalties... au moment où des chiffres, dévoilés mercredi, montrent que les achats de musique en ligne ont augmenté de 148 % cette année alors que les ventes d'albums ont chuté de 7 %.

(Atelier groupe BNP Paribas - 02/01/06)