GSMA a construit, en collaboration avec AT&T, Deutsche Telekom, KT, Telenor Connexion et Vodafone, une ville miniature représentant l’avenir de la ville et de ses connexions mobiles.

La traditionnelle « maison branchée » du Mobile World Congress s’est cette année agrandie pour faire naître la « ville branchée ». Cette installation, grâce à la démonstration de plusieurs technologies durant l’événement, qui se déroule cette semaine à Barcelone, permet de montrer de manière concrète de quelle façon les connexions mobiles faciliteront le quotidien des citoyens urbains, qu’ils soient chez eux ou au travail. En ayant pour objectif d’exploiter la capacité complète des réseaux mobiles et de leur technologie, les initiatives de « Smart City » (ville intelligente) de GSMA proposent des solutions à long terme notamment dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’énergie ou encore des transports publics. Ces initiatives sur les villes intelligentes cherchent à accélérer l’adoption des services et solutions basés sur le mobile.

Les connexions sans-fil intelligentes, le futur des communautés urbaines

D'ici 2020, 25 milliards d'appareils seront munis d'un accès Internet, et au moins la moitié d'entre eux utiliseront une technologie de connexion mobile. Tous les objets présents dans la ville du futur peuvent se connecter à internet. La maison branchée peut ainsi être contrôlée à distance. Le développement d’objets intelligents liés à la sécurité est prédominant : gestion système d’alarme à distance ou encore système de vidéo-surveillance. KT propose par exemple le « Cloud CCTV & VA », un système de vidéo surveillance basé sur le cloud, qui fournit une surveillance en HD accompagnée d’une fonction d’analyse de vidéo intelligente. Grâce au cloud, les vidéos enregistrées peuvent être sauvegardées. On voit également apparaître une tendance à l’automation. L’objectif ? Pouvoir contrôler tous les appareils de la maison grâce à un objet intelligent, et par exemple éteindre un interrupteur à distance via un simple clic. Il s’agit du système « Digital Life », développé par AT&T, qui travaille sur un site internet qui permettra au citoyen de savoir le nombre d’appareils dont il a besoin pour rendre son domicile totalement branché.

Une meilleure utilisation de l’énergie

La question de l’utilisation de l’énergie est au cœur de la problématique des villes du futur, qui sont en effet challengées par l’augmentation de la population citadine et le changement climatique. Vodafone compte bien transformer l’industrie du transport et de l’automobile, grâce à la technologie M2M (machine to machine). Cela se traduit par exemple par l’intégration de la technologie NFC dans les transports en commun (déjà disponible à Nice ou Singapour) qui permet aux citoyens d’avoir accès à toutes les informations ou de payer leurs trajets grâce à leur mobile. Le développement de services digitaux, délivrés via les opérateurs mobiles, car possédants le plus grand taux de couverture en terme de géographie et de population, va permettre aux citoyens mais aussi aux villes de se rendre compte de leur consommation de l’énergie en temps réel. GSMA prévoit donc qu’en 2020, il y aura plus de 440 millions de compteurs intelligents et de véhicules de transport public, reliés par mobile.

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste