Pour réduire la facture de santé de certain pays, l'utilisation de techniques d'analyses comportementales pourrait se révéler efficaces. D'autant plus si celles-ci s'avèrent également gagnantes pour le patient.

MyMedScore allie analyse du risque et récompenses pour le règlement des factures médicales

Le montant des créances irrécouvrables dans le secteur médical serait dix fois plus important que dans tous les autres secteurs. Lié aux factures de soins de santé non payées par les patients, celui-ci atteindrait les 80 milliards de dollars aux États-Unis. Pour inverser cette tendance et inciter les patients à régler leurs factures plus rapidement, Ben Picard, président et co-fondateur de myMedScore, un des lauréats du Startupbootcamp 2013  a créé un outil de prévision du risque clients, à l’instar des évaluations réalisées par les établissements bancaires ou d’assurance, et qui prend en compte le comportement. Celui-ci s'adresse aux professionnels comme aux patients, récompenses en cas de comportements vertueux, évidemment.

Une plate-forme B2B modulable en B2C

A travers sa plate-forme, adressée aux professionnels de la santé, myMedScore innove en fusionnant les scores d’évaluation du risque clients traditionnel avec des scores de comportement. Et ce dans le but de déterminer la propension d'un individu à payer ses factures de soins de santé. La startup propose également une offre B2C, qui permet aux professionnels de la santé, que ce soit les hôpitaux, les médecins ou les pharmacies, d’inciter leurs patients à utiliser l’application. La valeur ajoutée pour leurs patients réside alors en la centralisation de leurs factures. Grâce à un identifiant unique les consommateurs ont accès, via la plate-forme, à un historique de leurs différents soins de santé, qui leur permet de vérifier leurs factures et suivre leurs remboursements. Ils peuvent aisément comparer leurs dépenses de santé et optimiser leur contrat d’assurance.

La récompense encore une fois au centre de l’application

L’Atelier évoquait récemment EveryMove, ou encore Perkhealth, startups (membres de l’incubateur Rock Health) qui récompensent les employés qui pratiquant une activité physique. MyMedScore, place elle aussi la récompense au cœur de son système. Plus le patient respectera les délais de paiement, plus son évaluation sera bonne. Et si l’utilisateur obtient un score élevé, il pourra bénéficier de réduction ou davantage sur ses soins futurs. Cependant, pour fonctionner, l’application de la startup américaine nécessite un accès aux numéros de sécurité sociale des patients – avec des paramètres de confidentialité appropriés. Bientôt disponible aux Etats-Unis, la startup a l'intention de distribuer son application auprès des fournisseurs de logiciel de facturation médicale déjà existants et aux organismes utilisant le dossier médical électronique (DME).

Rédigé par Pauline Trassard
Journaliste