Les Echos d'aujourd'hui nous apprennent que First-e, (http://www.first-e.com) première banque paneuropéenne totalement virtuelle, a ouvert ses services depuis quelques semaines en Grande-Bretagne. ...

Les Echos d'aujourd'hui nous apprennent que First-e, (http://www.first-e.com) première banque paneuropéenne totalement virtuelle, a ouvert ses services depuis quelques semaines en Grande-Bretagne. Parmi ses actionnaires, figurent notamment Intel, le groupe allemand de grande distribution Metro, la banque d'affaires américaine Morgan Stantley International ainsi que quelques professionnels du capital-risque, dont le groupe Apax et Vertex. Les opérations seront réalisées intégralement sur Internet. Ses activités sont basées en Irlande. Sa clientèle sera recherchée dans toute l'Europe. Enba, une société créée par quelques spécialistes de la finance venus de Fidelity est à l'origine de sa création. Ne disposant pas d'une licence bancaire, Enba s'est associé à la Banque d'escompte privée française de la famille Wormser. Opérateur bancaire du projet, cette dernière travaillera depuis l'Irlande dans le reste de l'Europe sous le régime de la libre prestation de services. First-e entend offrir une gamme complète sur Internet de services bancaires. Elle assurera elle-même les services simples, comme les comptes à vue, les comptes à terme, les chéquiers, les transferts, les cartes de crédit, les ordres de bourse. En revanche, les services comme le crédit immobilier, l'assurance-vie, les sicav ... seront sous-traités à des partenaires sélectionnés à l'issue d'appels d'offres par des cabinets indépendants. First-e compte ouvrir ses services en Allemagne en janvier 2000 puis en France et en Espagne en mars 2000. Elle espère séduire 50 000 clients d'ici à la fin de cette année et 200 000 dès le mois de juin 2000. (Christine Weissrock - 8/09/1999)