National Semiconductor et ARM Holdings viennent de conclure un partenariat stratégique portant sur le développement et la commercialisation en commun de systèmes d’économie d’énergie destinés ...

National Semiconductor et ARM Holdings viennent de conclure un partenariat stratégique portant sur le développement et la commercialisation en commun de systèmes d’économie d’énergie destinés à prolonger de 25 à 400 % l’autonomie de batterie des appareils électroniques de poche. Ce partenariat est axé sur le développement de technologies de pointe permettant aux systèmes sur puce ARM Powered d’adapter leurs performances et leur consommation électronique, de façon à économiser au maximum l’énergie dans les appareils portables. Le rendement des circuits bande de base sera amélioré, dans un premier temps, de 25 à 75 %. La technologie PowerWise de National Semiconductor sera développée en plusieurs phases. La première visera les systèmes sur puce embarqués dans les téléphones portables. Cette technologie fonctionne de concert avec le processeur ARM Powered. National et ARM collaboreront avec des partenaires majeurs et des parties tierces afin de standardiser le modèle de programmation ainsi que l’interface basse consommation et haut débit PowerWise entre le système sur puce et la puce de gestion externe. Par ailleurs, les deux sociétés coopéreront avec d’autres partenaires au développement d’un support pour systèmes d’exploitation compatibles, d’outils de conception et d’autres technologies nécessaires. Les premiers échantillons de leur solution conjointe seront livrés début 2003. Le programme renforce la présence d’ARM de plus de 70 % sur le marché des téléphones portables ainsi que l’expertise de National Semiconductor dans la gestion de la consommation et la gestion analogique. Selon le cabinet d’analystes In-Stat/MDR, le marché global des portables, comprenant les téléphones mobiles, les smartphones et les ordinateurs de poche, devrait représenter plus de 525 millions d’appareils en 2006, soit une progression de 31 % par rapport à 2001. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 14/11/2002)