Pour accélérer la vitesse d'affichage, Cedexis endosse le rôle d'aiguilleur : il balaie le web pour diriger le contenu d'un site vers le prestataire le plus performant. Le but : aider les éditeurs à augmenter leur audience.

Améliorer la performance, la visibilité du contenu et les coûts pour les éditeurs de contenus. C'est ce que souhaite réaliser Cedexis, en s'intéressant à l'aiguillage des flux jusque sur l'écran de l'utilisateur. Sa solution peut être définie comme du routage pour orienter les internautes vers le prestataire le plus performant à un moment donné. Pourquoi en parler ? Parce que "pour les propriétaires de site, notamment d'e-commerce, il s'agit désormais d'une course à la performance. Gagner en rapidité d'affichage correspond à améliorer son audience", explique à L'Atelier Julien Coulon, le co-fondateur de la start-up franco-américaine. Et d'ajouter : "pour les chiffres, il faut savoir que 100 millisecondes de perdues à la sortie d'Amazon correspondent à moins 1 % sur les ventes".

Optimiser les coûts

Si l'on en croit Julien Coulon, la solution de Cedexis permet de diviser le temps d'affichage des sites des éditeurs de contenu entre deux et dix-sept fois. "Tout en optimisant leurs coûts, notamment de bande passante", explique le co-fondateur. "Notre système leur permet également d'avoir une vision de comment leur site est perçu par les internautes avec précision". Techniquement, la société propose aux fournisseurs de réaliser un audit de leur site. Elle déploie ensuite dans leurs pages des codes Javascript type Google Analytics qu'elle a développés, et qui testent un nombre important de prestataires : l'hébergeur du client, des CDNcomme Akamai, des plates-formes de cloud, et d'autres de référence comme Bing ou Facebook afin de voir si un éventuel problème rencontré est du fait du réseau ou du site client.

Veiller sur l'état de santé du web

"Notre système génère jusqu'à 1 milliard d'informations par jour sur l'état de santé du web", souligne Julien Coulon. Surtout, pour les fournisseurs de contenu, cela détermine quel support de transmission est le plus rapide à un moment donné. Cela afin de router le contenu par ce prestataire. "Nous n'achetons pas de bande passante, mais sommes en quelque sorte une couche supérieure du Net". La solution s'adresse aussi aux réseaux de diffusion de contenu (CDN), pour les aider à améliorer la qualité de service. "Nous pouvons leur donner accès à nos données. Cela afin qu'ils connaissent leur position par rapport aux autres, dans le but d'améliorer leurs performances".