semi-conducteurs. Depuis plusieurs mois, les géants asiatiques, américains et européens présents dans les puces ont tous connus des difficultés. Cette année, le marché mondial a reculé de 10 %. T...

semi-conducteurs. Depuis plusieurs mois, les géants asiatiques, américains et européens présents dans les puces ont tous connus des difficultés. Cette année, le marché mondial a reculé de 10 %. Toutefois, à moyen terme, la situation devrait s’améliorer. Selon NEC, numéro deux du secteur, le marché mondial des semi-conducteurs a touché le fond au premier semestre 1998. Même les mémoires devraient retrouver le chemin de la croissance au printemps 1999. La SIA, l’organisation professionnelle américaine des semi-conducteurs, constate de son côté une progression des ventes mondiales de semi-conducteurs de 1,5 % en août par rapport à juillet. Depuis octobre 1997, il s’agit de la première progression d’un mois sur l’autre. Tout en reconnaissant que son groupe a énormément souffert en début d’année, le vice-président de NEC, en charge de l’activité “composants”, Hajme Sasaki estime que le pire est passé “nous allons voir une reprise du marché des mémoires lors de la prochaine année fiscale débutant le 1er avril”. Selon NEC, le marché mondial des semi-conducteurs devrait encore reculer de 7 %, pour l’ensemble de l’année fiscale s’achevant fin mars, puis repartir avec une progression de 9 % au prochain exercice 1999-2000. Alors que le marché des mémoires devrait encore subir cette année une perte de 25 %, il pourrait croître de 6 % l’an prochain. “Les informations en provenance de nos clients laissent prévoir une forte demande pour la période janvier-mars, mais il va nous falloir suivre attentivement la situation des fabricants d’ordinateurs personnels” traditionnellement gros acheteurs de Dram. (Le Figaro les Echos la Tribune 06/11/1998)