Une nouvelle étape a été franchie! Grâce à son introduction en Bourse le 6 juillet sur Alternext, NetBooster compte lever 5 millions d'euros pour financer son développement, notamment par des...

Une nouvelle étape a été franchie! Grâce à son introduction en Bourse le 6 juillet sur Alternext, NetBooster compte lever 5 millions d’euros pour financer son développement, notamment par des opérations de croissance externe en France et en Europe.
 
D’abord positionné sur le référencement Web -une technique visant à ce qu’une société apparaisse en tête de liste des moteurs de recherche- NetBooster compte maintenant se diversifier dans le marketing interactif, une activité qui comprend, outre le référencement, la génération de trafic et l’affiliation. "Les sources pour trouver de l’information sur le Web se sont multipliées. Il existe des guides d’achat, des moteurs de comparaison de prix… Nous devons aider nos clients à être présents au mieux sur ces différents supports", a précisé Pascal Chevalier, directeur général de NetBooster.
 
Mais NetBooster souhaite aussi rompre avec son passé. Après une restructuration en 2004, l'entreprise est sortie d’un plan de continuation il y a sept mois. Plusieurs de ses clients avaient également été "blacklistés" par Google qui avait déréférencé leurs sites Web, estimant que les techniques employées pour les référencer nuisaient à la pertinence des résultats de son moteur. Mais le taux d’endettement de NetBosster est aujourd’hui faible : il atteint 231000 euros.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 10/07/2006)