Au 4ème trimestre 2001, Netgem a réalisé un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros, en hausse de 53 % par rapport au 3ème trimestre (1,5 million d’euros). Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d...

Au 4ème trimestre 2001, Netgem a réalisé un chiffre d’affaires de 2,3 millions d’euros, en hausse de 53 % par rapport au 3ème trimestre (1,5 million d’euros). Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires s’élève à 15,3 millions d’euros, contre 111,9 millions d’euros en 2000. Les investissements en recherche & développement consentis par Netgem depuis plus d’un an ont permis l’évolution de la technologie analogique d’Internet sur la TV (offre netbox historique) vers une solution complète, adaptée à la télévision numérique interactive. L’offre de Netgem, adaptée aux réseaux satellite, cable, terrestre et DSL, est constituée de serveurs, d’outils d’exploitation, de logiciels et de terminaux interactifs interopérables. Netgem continuera ses efforts en 2002 afin de devenir le partenaire privilégié des industriels, des chaines et des éditeurs de service dans le marché de la télévision numérique. Les premiers essais de son nouveau décodeur numérique interactifs ayant été réussis, Netgem confirme que ses solutions numériques pourront etre livrées avant la fin du 1er semestre 2002. Selon Netgem, les revenus liés à l’activité numérique seront supérieurs à ceux de l’activité analogique à partir du 3ème trimestre 2002. En 2002, les revenus attendus du numérique devraient provenir essentiellement des premiers lancements d’offre de télévision numérique terrestre interactive. La société limitera ses investissements en 2002, sur l’activité analogique, au support de ses clients actuels et à une prospection commerciale limitée à certains pays émergents. Les ventes sur ce secteur seront plus faibles en 2002 qu’en 2001. Selon les estimations de la société, 2/3 environ de son chiffre d’affaires 2002 proviendra du marché du numérique. Cette croissance devrait compenser la baisse de l’analogique et permettre un retour à la croissance du chiffre d’affaires en 2002. Netgem prévoit un niveau de pertes de 2002 nettement inférieur à celui de 2001. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 24/01/2002)