Clip Card a développé, en étroite relation avec le groupe Thales et avec l’aval des Ministères concernés, un système de contraventions élecrtroniques appelé Clip Carte. Objectif : faciliter ...

Clip Card a développé, en étroite relation avec le groupe Thales et avec l’aval des Ministères concernés, un système de contraventions élecrtroniques appelé Clip Carte. Objectif : faciliter la vie des automobilistes et simplifier le traitement des contraventions par les agents verbalisateurs. Le système utilise le réseau Netsize, spécialiste européen de solutions SMS, pour assurer la remontée des informations par SMS au centre de traitement. L’agent verbalisateur saisie les données de l’infraction dans un terminal spécifique, puis insère la carte à puce tenant lieu de contravention afin d’y enregistrer les informations. La carte est ensuite clipsée sur l’essuie-glace du véhicule en infraction. Le terminal, une fois reposé sur le socle, assure la remontée des données relatives à la contravention au niveau du commissariat et du centre de traitement via SMS, en utilisant le réseau Netsize. Le centre de traitement assure ensuite la liaison avec les différents services impliqués dans le traitement de la contravention, en fonction des besoins : loueur de voitures, fichier des voitures volées, gestion des indulgences et contestations. Le centre de traitement est aussi en relation avec les entités en charge du règlement de la contravention : bornes et terminaux de consultation et de paiement, centre des impôts. Des reçus sont délivrés au paiement de la contravention et le dossier est alors archivé. Les automobilistes verbalisés peuvent, quant à eux, consulter les informations contenues dans la carte à puce grâce aux terminaux placés sur la voie publique ou dans des lieux publics ou semi publics. Ces terminaux permettent également d’effectuer le paiement de la contravention par carte bleue. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 28/02/2003)