Opérateur européen et fournisseur de solutions pour le marché en forte croissance des messages SMS, Netsize (http://www.netsize.com) lance les premières applications en France dédiées au SMS Premium...

Opérateur européen et fournisseur de solutions pour le marché en forte croissance des messages SMS, Netsize (http://www.netsize.com) lance les premières applications en France dédiées au SMS Premium (ou SMS surtaxe). Les solutions SMS de Netsize permettent une communication directe et interactive entre les entreprises et plus de 300 millions de consommateurs européens via leur téléphone mobile. Couplées à du SMS Premium et à un mécanisme de reversement organisé avec les opérateurs de téléphonie mobile, elles constituent un mode de paiement simple des services consommés. Netsize propose, dés à présent, de nombreuses solutions clés en mains, adaptées des «killer applications» scandinaves (le SMP Premium y existe depuis 1988), afin de permettre aux entreprises de profiter pleinement du développement important du SMS Premium en Europe. Le démarrage en France est prévu au 1er trimestre 2002. Ces solutions, connectées à l’ensemble des opérateurs européens couvrant 90 % des utilisateurs de téléphones mobiles en Europe, permettent la construction d’une relation étroite et directe entre l’entreprise, sa marque, ses produits et les consommateurs. Après avoir conquis l’Europe du Nord, ces applications, basées sur des concepts innovants de votes, de jeux et concours interactifs, d’enchères, de messages d’information à forte valeur ajoutée, rencontrent déjà un vif succès en Grande-Bretagne, au Benelux, en Espagne et au Portugal. Netsize a développé ainsi en Grande-Bretagne avec le site Monstermob.com (groupe Cellcast) une solution permettant aux 12 millions d’abonnés Vodafone de participer via SMS à des jeux, des chats, des concours ou encore de personnaliser leur téléphone mobile. Le service, lancé en aout 2001, génère actuellement 700 000 SMS mensuels, dont 250 000 SMS Premium. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 7/12/2001)